Quand Zlatan Ibrahimovic ne voulait pas venir au PSG

Share

Sept ans après la sortie de son premier livre autobiographique, qui avait très bien marché, Zlatan Ibrahimovic est de retour avec un nouvel ouvrage, co-écrit avec Mats Olsson.

Pour ce qui est de son transfert, on peut aussi comprendre qu'un joueur soit très attaché à un club.

"Galliani a confirmé que:"vous n'avez pas à vous inquiéter Zlatan, nous ne vous vendons pas". Quelques semaines après, je me trouve à Vaxholm, où nous avons notre maison, je viens de faire du jet ski.

C'est un secret de polichinelle, Zlatan Ibrahimovic n'a pas la langue dans la poche. Il me dit: Leonardo va t'appeler. Quel Leonardo? Puis d'un coup je réalise, il me parle de Leonardo, le directeur sportif du PSG, raconte Ibrahimovic dans son livre Je suis le football, dont les bonnes feuilles sont publiées par le quotidien suédois Aftonbladet. Je réponds alors à Mino: "Ecoute, je ne répondrai pas à son appel. Galliani m'a confirmé qu'il ne me vendrait pas".

Une trahison que le joueur, qui évolue aujourd'hui au LA Galaxy (États-Unis), n'apprécie guère.

Ne comptant absolument pas signer au PSG, le Suédois met en place une combine censée refroidir les ardeurs parisiennes, sauf que les choses ne vont pas se passer comme prévu: " Quand j'ai parlé à Mino cet été-là, je lui ai dit qu'on allait rendre la tâche difficile au PSG. C'était un moyen de les faire se retirer. Je voulais garder mon salaire milanais et je voulais qu'ils (les Parisiens) disent quelque chose comme: "Mec, tu exagères, tu demandes trop". J'ai listé tous mes souhaits et quand j'ai terminé, j'ai dit à Helena (sa compagne, ndlr) qu'ils n'allaient jamais accepter ça, que c'était impossible. Mais seulement vingt minutes après, Mino m'a rappelé et m'a dit: "Tu as tout ce que tu as demandé". Après ça, il n'y avait plus de retour en arrière possible. Quand je dis quelque chose, je le tiens.

Arrivé en Premier League à près de 35 ans, pour une pige à Manchester United après quatre saisons au PSG, Zlatan Ibrahimovic a fait taire les sceptiques qui pensaient qu'il ne pourrait pas s'y imposer en inscrivant 17 buts en 28 matchs pour sa première saison dans le championnat anglais.

Share