Philippe Lançon reçoit le prix Femina pour "Le lambeau"

Share

Cette année, le jury du prix Femina a décidé de récompenser un récit incroyable, parfois insoutenable: celui de Philippe Lançon avec son livre "Le lambeau".

Le journaliste Philippe Lançon a été défiguré, la mâchoire touchée par une balle lors de l'attentat contre Charlie Hebdo le 7 janvier 2015. Il évoque l'attentat, certes, mais raconte surtout les suites douloureuses de l'événement.

Le prix Femina étranger distingue la romancière américaine Alice McDermott pour La Neuvième Heure, paru aux éditions de La Table ronde dans une traduction de Cécile Arnaud. Pierre Guyotat, en compétition avec son roman Idiotie, a reçu un " prix spécial pour l'ensemble de son oeuvre ". Chroniqueur culturel à Libération, Philippe Lançon est alors au théâtre, pour voir "La nuit des rois " de Shakespeare. On se souvient dans cette pièce du personnage de Malvolio le puritain qui, rappelle Philippe Lançon, "veut punir les hommes de leurs plaisirs et de leurs sentiments au nom du bien qu'il croit porter, au nom d'un dieu, se croit autorisé à faire tout le mal possible pour y parvenir". Après cette pièce, que le dramaturge a vue comme un songe, le journaliste va vivre un cauchemar. Son roman "Le Lambeau", sorti au printemps dernier, est un texte poignant qui raconte comment il a vécu cet attentat du 7 janvier 2015.

"J'ai tourné ma langue dans ma bouche et j'ai senti des morceaux de dents qui flottaient un peu partout ", se souvient-il. Philippe Lançon est alors à New York.

Mais le plus difficile est encore à venir.

Le livre s'achève le 13 novembre, jour de l'attaque de plusieurs restaurants et de la salle de concerts du Bataclan à Paris. Du côté de Philippe Lançon, les louanges pourraient continuer de pleuvoir puisque son ouvrage est aussi en lice pour le Renaudot. Quant au prix Femina de l'essai, il revient fort justement à la philosophe Elisabeth de Fontenay pour le très beau Gaspard de la nuit, récit centré sur son frère handicapé et publié chez Stock.

Share