Qui est cet écrivain que Macron veut panthéoniser — Maurice Genevoix

Share

En pleine "itinérance mémorielle" sur les lieux de la Première guerre mondiale, à l'occasion du centenaire du conflit, le président devrait annoncer la prochaine panthéonisation de l'écrivain, selon les informations de France Inter. Cet écrivain est connu pour son récit "Ceux de 14" consacré à la mémoire des poilus et à son roman "Rabiolot", sorti en 1925 et sacré du prix Goncourt. C'est en 1915 que le lieutenant Maurice Genevoix est grièvement blessé près de la colline des Eparges, blessures dont il portera les stigmates jusqu'à la fin de ses jours.

"L'Élysée envisage de recourir à son traditionnel "en même temps": "associer" Maurice Genevoix au Panthéon, "sans se limiter à lui" et sans forcément faire entrer sa dépouille".

"C'est un choix du cœur", avait expliqué Emmanuel Macron pour justifier son hommage prévu ce mardi 6 novembre au romancier Maurice Genevoix. Né en 1890, le jeune homme est élève à l'École normale supérieure à la mobilisation générale en août 1914. Mais "contrairement aux autres, le président actuel est un grand lecteur de Maurice Genevoix", révèle un habitué de l'Elysée au Figaro. En 1916, il publie "Sous Verdun", un récit dont le réalisme lui vaut d'être largement censuré.

Il y a aura ainsi, a précisé l'Elysée, deux panthéonisations simultanées, celle de l'écrivain et celle, "à titre collectif", de "Ceux de 14", "incarnant la nation combattante, composée des civils appelés sous le drapeau et des militaires de carrière engagés dans les combats, mais aussi des femmes qui les ont accompagnés sur le front".

"Ce que nous avons fait, c'est plus qu'on ne pouvait demander à des hommes, et nous l'avons fait", écrit-il dans ce magistral témoignage, dénué de toute analyse subversive.

"Le président de la République a souhaité également " que le 11 novembre prochain, un mémorial soit dévoilé afin que la Nation rende l'hommage qui leur est dû " à " Ceux de 14 ".

Une telle démarche est souhaitée par la famille de l'auteur de Raboliot, décédé en 1980. Un musée Maurice Genevoix a été ouvert à Saint-Denis-de-l'Hôtel, dans le Loiret, où l'écrivain a passé une bonne partie de sa vie. "Maurice Genevoix s'est imposé petit à petit comme le porte-parole des soldats de 1914, donc à travers lui rentrent tous les soldats de 1914 (au Panthéon) ", s'est réjoui Julien Larere-Genevoix, le petit-fils de l'écrivain".

Share