Ouverture du festival de cinéma de Carthage — Tunisie

Share

En effet, c'est dans une ambiance pimpante que la 29ème édition des Journées Cinématographiques de Carthage (JCC) est attendue, ce samedi 03 novembre 2018.

Pour cette année, la cérémonie d'ouverture qui s'est déroulée sous une haute surveillance sécuritaire et ce, à la suite de l'attentat-suicide du 29 octobre perpétré en plein centre ville, a cependant été réservée qu'aux invités et aux accrédités.

La vie continue et prend le dessus sur la plus belle des artères de Tunis, l'Avenue Habib Bourguiba.

"Confirmation de la vocation africaine et arabe et un meilleur équilibre entre l'Afrique et les pays arabes en termes de films et d'invités".

"Le message lancé par cette nouvelle édition des journées Cinématographiques de Carthage est que la culture triomphera", a-t-il souligné dans une déclaration à la presse.

La cérémonie, organisée pour la première fois à Cité de la Culture, a réuni une pléiade de stars tunisiennes, arabes et africaines du cinéma, plusieurs personnalités politiques et médiatiques ainsi que des représentants des missions diplomatiques en Tunisie. "Dans la section " Sessions parallèles", les organisateurs ont conçu le " Focus des JCC " où quatre pays sont mis à l'honneur à savoir l'Irak, le Sénégal, l'Inde et le Brésil.

Après la présentation des films en compétition officielle dans les différentes sections et les jurys, le public a assisté à la projection du film d'ouverture "Apartide " de Narjiss Nejjar, réalisatrice marocaine qui traite dans son oeuvre de l'expulsion de 45.000 marocains de l'Algérie en décembre 1975.

Jusqu'au 10 novembre, au moins 200 films seront projetés dans les salles de Tunis et à l'intérieur du pays.

Share