La Nouvelle-Calédonie choisit la France

Share

Il y a quelques jours, un sondage commandé par l'institut Harris donnait le "non" vainqueur d'une large victoire de 66%, tandis que les résultats partiels donnent le "non" vainqueur à 59,68%. Un taux de participation massif, à 80% a également été enregistré. "Sa visite marque l'attention du gouvernement pour le territoire calédonien, après l'intervention dimanche du président Macron, qui a dit son " immense fierté que nous ayons passé ensemble cette étape historique " et que " la majorité des Calédoniens ait choisi la France ".

Sitôt les résultats connus, le président français s'est exprimé pour saluer "une marque de confiance dans la République".

Emmanuel Macron s'est adressé aux indépendantistes: "Je veux leur dire que l'État est engagé avec la Nouvelle-Calédonie pour garantir la dignité de toutes compostantes de la société".

Plusieurs voitures ont été brûlées et deux "faits de caillassages" ont été signalés dimanche soir, en marge du dépouillement du scrutin, a-t-on appris auprès du Haut-commissariat. En effet, l'archipel a décidé de ne pas acter cette décision historique, qui aurait donné naissance à la "Kanky-Nouvelle-Calédonie", une nouvelle nation complètement autonome. Les principaux responsables politiques avaient souligné en amont du scrutin qu'une victoire du non pouvait inciter une partie de la jeunesse kanak, marginalisée, à des débordements.

À la mairie de Nouméa, Chanel Cinédrawa, paysagiste de 43 ans, a voté indépendantiste, car "c'est le combat de nos vieux, il faut honorer leur mémoire", a-t-il dit. En 1988, les accords de Paris avaient entamé ce travail de réconciliation après des années 1980 marquées par les violences, et la prise d'otages puis l'assaut de la grotte d'Ouvéa en mai 1988, qui avait fait 25 morts.

"Mon choix est un choix pour la France, pour les garanties qu'elle apporte".

Les trois partis loyalistes, très divisés, défendent le maintien au sein de la France. "C'est l'assurance, la sécurité", explique Patrick Levenchaud, fonctionnaire de 54 ans.

Les états-majors politiques ont recommandé la discrétion à leurs militants.

Share