Un avion avec 188 passagers à bord s'abîme en mer — Indonésie

Share

Un Boeing 737 de la compagnie Lion Air, qui transportait 189 personnes s'est abîmé lundi matin au large des côtes indonésiennes et a coulé en mer peu après son décollage de Jakarta, ont annoncé les autorités.

"L'appareil, un Boeing 737, " a été réparé à Denpasar", sur l'île de Bali, " puis a volé vers Jakarta ".

Des membres d'une équipe de secouristes se préparent pour aller à la recherche de survivants du vol JT 610 de Lion Air, qui s'est écrasé en mer indonésienne en provenance de l'aéroport de Jakarta le 29 octobre 2018.

L'appareil avait demandé à revenir à l'aéroport de la capitale peu avant que le contact ne soit rompu avec le contrôle aérien vers 06h30 (23h30 GMT dimanche).

L'avion transportait au total 189 personnes selon un dernier décompte du Comité de sécurité des transports nationaux (NTSC): 178 passagers adultes, un enfant, deux bébés ainsi que deux pilotes et six personnels de cabine.

"L'avion avait demandé à revenir à sa base avant de finalement disparaître des radars", a-t-il ajouté.

L'avion, qui se dirigeait vers la ville de Pangkal Pinang dans l'île de Sumatra, a perdu le contact avec les autorités 13 minutes après le décollage, selon les autorités. Yusuf Latif, porte-parole des sauveteurs, a annoncé qu'ils effectuent des recherches pour trouver "les restes de l'appareil". L'avion est actuellement au large de l'Indonésie, dans la mer de Java, probablement entre 30 et 40 mètres de profondeur.

Mais le tracé s'interrompt soudainement au-dessus de la mer de Java, non loin de la côte. "Les techniciens à Jakarta ont reçu des notes et ont fait une autre réparation avant qu'il ne reparte vers Pangkal Pinai", la destination qu'il devait rejoindre ce lundi, a précisé le responsable, tout en expliquant qu'il s'agissait " d'une procédure normale ".

L'Indonésie, un archipel d'Asie du Sud-Est de 17 000 îles et îlots, est très dépendante des liaisons aériennes, et les accidents sont fréquents.

En août, un jeune garçon âgé de 12ans avait survécu après l'accident d'un avion dans une zone montagneuse de la province très reculée de Papouasie (est), ayant tué huit personnes. Aucun survivant n'avait été retrouvé.

Ce n'est pas le premier incident que subit la compagnie low-cost, filiale de Lion Group et propriétaire de quatre autres compagnies aériennes.

En août 2017, un Boeing de la compagnie avait heurté peu après son atterrissage à l'aéroport international de Kualanamu, à Medan, troisième ville du pays dans le nord de l'île de Sumatra, une aile d'un ATR-72 de la compagnie Wings Air, elle aussi indonésienne, qui attendait son décollage.

En mai 2016, deux avions de Lion Air étaient entrés en collision sur le tarmac de l'aéroport de Soekarno-Hatta, à la périphérie de Jakarta.

Share