A bord du nouveau Volkswagen T-Cross (2018) !

Share

Mieux vaut tard que jamais: cet adage correspond parfaitement au T-Cross, dernier à débarquer sur un créneau des petits SUV déjà très encombré.

Avec pour objectif d'offrir une douzaine de nouveaux SUV Volkswagen entre 2016 et 2020, le constructeur de Wolfsbourg ne cesse d'enrichir sa gamme en véhicules baroudeurs: citons notamment les Tiguan, Tiguan Allspace, T-Roc, Atlas ou encore le Touareg. Ceux-ci constituent un élément fort de la face arrière de la voiture, en s'intégrant dans un large bandeau horizontal noir embarquant une ligne réfléchissante rouge. Alors que la position de conduite demeure plus haute que sur la Polo. Ainsi, il ne s'autorise pas à profiter d'une teinte de toit différente de celle de la carrosserie.

Permettre à Volkswagen de proposer un petit SUV?

Dans l'habitacle, l'instrumentation digitale est au programme sur les finitions haut de gamme. La finition de l'ensemble est soignée, mais en recourant uniquement à des plastiques durs.

Niveau équipements embarqués, le T-Cross proposera, de série ou en option selon les versions, les dernières technologies de Volkswagen, parmi lesquels nous retrouverons: l'accès et le démarrage sans clé Keyless Access, les feux de route intelligents Light Assist, le freinage d'urgence Front Assist avec détection des piétons, l'assistant de maintien de voie Lane Assist, la surveillance d'angle mort, l'assistant de stationnement Park Assist 3.0, ou encore un système de protection proactive des occupants. C'est la base "A0" de la Polo, moins onéreuse, qui a été utilisée. Ambiance colorée et personnalisable pour la planche de bord. A l'arrière, la banquette coulisse sur 14 cm pour privilégier au choix l'espace aux places arrière ou le volume de coffre. A noter qu'il est possible de rabattre le dossier du siège avant passager pour favoriser le chargement d'objets long. Premières livraisons en avril 2019 Le tarif du T-Roc débutera à 19 200 €. Trois d'entre elles seront essences: il y aura deux 3-cylindres 1.0 TSI de 95 et 115 ch et un 4-cylindres 1.5 TSI de 150 ch. Seul le 1.6 TDI 150 ch sera disponible en Diesel.

Le T-Cross débarque sur un segment dominé en France par deux modèles, le Renault Captur et le Peugeot 2008.

Instruments numériques Pour faire la différence avec ses rivaux, le T-Cross pourra compter sur le style avantageux que lui confèrent ses grandes roues (18 pouces en taille maximale de jantes contre 17 à ses concurrents français), et, sur un bloc d'instruments à affichage numérique de 10,25 pouces de diagonale pour la finition Carat, complété par un un écran tactile allant de 6,5 pouces à 8 pouces sur la console centrale en fonction des niveaux d'équipement. L'ouverture des commandes est fixée à la fin du mois de février prochain et l'arrivée en concessions sera effective à la mi-avril.

Share