Un remaniement sans fin, un Premier ministre qui pèse — France

Share

15h09: Les questions au gouvernement ont commencé à l'Assemblée, en présence du Premier ministre Edouard Philippe. Signe que le remaniement gouvernemental est imminent. "Tout ça symbolise une immense fébrilité au sommet de l'État, avec une succession de couacs et une incapacité à tracer un cap. Certaines m'amusent, d'autres me consternent, et il n'est pas impossible que, parfois, elles m'affligent", a déclaré Edouard Philippe devant les députés.

Quand la France sera-t-elle dotée d'un ministre de l'Intérieur à temps plein? Le président confiera alors à Édouard Philippe la tâche de constituer une nouvelle équipe.

A propos du départ du ministre de l'Intérieur, pour achever de dépolitiser l'événement, il a souligné que Gérard Collomb avait "d'autres amours" et que "Lyon est son premier amour".

► Quelle sera l'ampleur des changements?

On peut, une fois de plus, être surpris et agacé par la méthode, qui crée un suspense inutile et l'un de ces brouhahas politiques dont Paris a le secret, mais on observe tout en même temps que, si les journalistes sont mis à rude épreuve, si l'opposition fait du retard un faute inexpiable, si la majorité est de plus en plus embarrassée, les Français, quant à eux, vaquent à leurs affaires, pas plus impressionnés par le gouvernement d'hier ou par celui de demain, de la même façon que, mardi, ils prenaient leur parti d'une mobilisation populaire censée bouleverser notre destin mais qui ne les a guère émus. Le président du Conseil général de Meurthe-et-Moselle, Mathieu Klein, a quant à lui refusé un poste de ministre pour, officiellement, se consacrer à ses mandats locaux, selon nos confrères de l'Est Républicain.

Certains l'espéraient, d'autres le redoutaient, tous l'ont encore attendu en vain mardi 9 octobre.

"Transfuge des Républicains, " le Premier ministre a la volonté de placer ses proches " dans ce remaniement, observe un macroniste de la première heure".

Si l'exécutif souligne qu'un gouvernement est en place et fonctionne normalement, des rumeurs, évoquées par plusieurs médias, attribuent ce délai inhabituel à un désaccord entre Emmanuel Macron et Édouard Philippe sur le choix du futur ministre de l'Intérieur.

Avant le départ de Macron pour l'Arménie?

Castaner, Le Drian, Molins, Castex.?

Pour remplacer Gérard Collomb, l'exécutif pourrait être tenté de faire confiance à un expert, sur le modèle de Jean-Michel Blanquer à l'Éducation.

De plus, Emmanuel Macron occupe tellement l'espace médiatique que ses lieutenants ont du mal à exister. Stéphane Travert, ministre de l'Agriculture est poussé vers la sortie par 31% des personnes interrogées, tout comme Françoise Nyssen, ministre de la Culture (31%), Nicole Belloubet, ministre de la Justice (30%), ou encore Muriel Pénicaud, ministre du Travail (35%).

Les centristes du MoDem pourraient récupérer quelques portefeuilles, comme Marc Fesneau, leur chef de file à l'Assemblée, pressenti pour l'agriculture, la Cohésion des territoires ou les relations avec le Parlement.

Share