Au Mexique, un couple avoue le meurtre de 20 femmes

Share

"Ce sont des faits vraiment inouïs, jamais nous n'avions été confrontés à une affaire de cette nature" a notamment commenté le procureur de l'État de Mexico.

Un couple de Mexicains, arrêtés dans la banlieue de Mexico alors qu'ils transportaient des restes humains dans une poussette, a admis avoir tué 20 femmes, ont informé lundi les médias mexicains. Le procureur, Alejandro Gomez Sanchez, a déclaré à la chaîne de télévision Radio Formula, qu'après l'avoir entendu, l'homme pourrait être considéré comme un " tueur en série ". Le couple, d'abord soupçonné d'avoir tué dix femmes, avait été interpellé jeudi à Ecatepec, une banlieue du nord-est de la capitale mexicaine, connue pour sa violence. Mais l'homme a avoué le double de meurtres lors d'une première audience dans la prison où il est incarcéré. Enfin, il aurait kidnappé et revendu le bébé de deux mois d'une de ses victimes à un couple annexe. "Il s'agissait de mère célibataires (.) qui avaient besoin de vêtements à bas prix", a expliqué le procureur.

L'homme aurait aussi reconnu avoir vendu le bébé de deux mois de l'une des victimes à un autre couple, qui a également été arrêté, selon le quotidien El Universal (en espagnol). "Je dirais même qu'il avait l'air content de les avoir commis". Les motivations des meurtriers présumés, identifiés comme Juan Carlos N.et Patricia N., sont pour l'heure inconnues. Les experts ont toutefois souligné qu'ils étaient en mesure de faire la différence entre le bien et le mal. Arrêté puis placé en garde à vue, le couple a finalement lâché le morceau, avouant le meurtre de trois femmes avant de donner le chiffre effarant de vingt victimes.

Les enquêteurs ont fouillé leurs domiciles et découvert d'autres restes humains recouverts de ciment dans huit seaux d'une capacité de 20 litres chacun et d'autres encore, congelés dans un réfrigérateur, enveloppés dans des sacs en plastique, selon un communiqué du parquet.

Ce fait divers a choqué les Mexicains, dans un pays pourtant habitué à la violence criminelle. Tristement célèbre pour avoir vu pas moins de 301 femmes et jeunes filles disparaître ou se faire assassiner, Ecatepec vient de faire une nouvelle fois honneur à sa triste réputation.

Suite aux déclarations du procureur de l'Etat de Mexico dimanche, plusieurs centaines de Mexicains sont descendus dans les rues avec des bougies et des fleurs blanches pour demander l'arrêt des féminicides.

Share