Suspicion dans le football belge: plusieurs personnalités privées de liberté

Share

Treize perquisitions ont également été menées à l'étranger, notamment en France, au Luxembourg, à Chypre, au Monténégro, en Serbie et en Macédoine.

En Belgique, où l'affaire était qualifiée de "séisme" par les médias, les sièges des plus grands clubs ont été perquisitionnés. Dix des seize équipes du championnat sont concernées, a souligné la chaîne francophone RTBF.

Outre l'agent de joueur et ancien dirigeant du Sporting de Charleroi Mogi Bayat, l'ancien dirigeant d'Anderlecht, Herman Van Holsbeeck, l'actuel entraîneur du club de Bruges, Ivan Leko, ainsi que les arbitres Sébastien Delferrière et Bart Vertenten, auraient également été privés de liberté. Mogi Bayat, Belge d'origine iranienne, a longtemps été, du temps de l'ancienne direction d'Anderlecht remplacée fin 2017, l'agent "incontournable" de ce club, le plus titré de Belgique, a souligné de son côté le quotidien Le Soir. Celui-ci révélait "des indications de transactions financières suspectes" dans le championnat belge, concernant les commissions sur les transferts mais aussi les salaires versés aux joueurs et entraîneurs.

Les investigations ont ensuite été étendues après "des indications d'influence possible sur les matches de la saison 2017-2018", précise le communiqué.

Un dossier a en effet été ouvert par le parquet fédéral pour blanchiment d'argent selon l'Écho.

Des perquisitions sont également effectuées chez des responsables de clubs de football, chez des agents de joueurs, chez des arbitres, chez un ancien avocat, dans un bureau comptable, chez un entraîneur, chez des journalistes et chez quelques complices éventuels. Justement, Mogi Bayat fait partie des personnes qui ont traité dernièrement avec les Girondins de Bordeaux.

Ce gros coup de filet dans le monde du football a eu lieu dans le cadre d'une affaire de fraudes financières et de blanchiment d'argent.

Le football belge est dans la tourmente depuis ce mercredi matin. Le parquet fédéral a alors demandé au juge d'instruction d'étendre son instruction à ces faits.

Plusieurs personnes ont été interpellées par la police dans le cadre de ces soupçons.

Share