Remaniement: Pourquoi Macron et Philippe tardent à dévoiler le nouveau gouvernement

Share

"Le nombre de bêtises, fake news, manips, noms jetés en pâture sur le remaniement, c'est vertigineux", a commenté sur Twitter le conseiller du Premier ministre, Gilles Boyer.

L'étendue de ce remaniement est encore incertaine.

Outre Stéphane Travert à l'Agriculture, la ministre de la Culture, François Nyssen, joue également sa place, gênée par une enquête préliminaire sur des travaux d'agrandissement dans les locaux parisiens de sa maison d'édition, Actes Sud.

Le Premier ministre Édouard Philippe n'a pas présenté sa démission et celle de son gouvernement lors de son entrevue d'1H30 mardi matin avec le président Emmanuel Macron à l'Élysée, a indiqué une source gouvernementale. Edouard Philippe est ainsi à la recherche d'un "Blanquer de la sécurité", une femme ou un homme issu de la société civile comme l'actuel ministre de l'Education nationale, dont l'autorité sur les dossiers ne saurait être remise en cause. Le long entretien d'Edouard Philippe et d'Emmanuel Macron ce mardi matin à l'Elysée semblait pourtant confirmer les attentes initiales: le remaniement était imminent. Après une phase d'incertitude, la séance des questions au gouvernement de 15 h à l'Assemblée a été maintenue et doit être suivie du vote solennel du projet de loi Pacte pour les entreprises, selon des sources parlementaires et gouvernementales.

L'annonce du gouvernement se fait toujours attendre, une semaine après la démission de Gérard Collomb.

Selon Mounir Mahjoubi, "seuls le président de la République et le Premier ministre" disposent des informations sur le remaniement ministériel. Le Premier ministre s'est entretenu pendant près d'une heure et demie avec le président mardi matin à l'Elysée, mais n'a pas présenté sa démission.

Ce nouveau gouvernement devrait être mis en place avant le départ d'Emmanuel Macron pour l'Arménie, prévu vendredi, où il est attendu pour participer au Sommet de la Francophonie. Et le ballet des ministres et responsables de la majorité pour former le nouveau gouvernement s'est poursuivi toute la journée à l'Elysée.

Le remaniement se fera sans démission de l'ensemble du gouvernement, annonce l'Elysée.

Emmanuel Macron, dans son accession météorique aux plus hautes charges et armé de sa volonté de briser les structures anciennes, n'a pas bâti son pouvoir sur des fondations politiques profondes, et son mouvement, la République en marche (LREM), manque de figures proéminentes dans son entourage à qui il pourrait confier un ministère aussi sensible que l'Intérieur. Marc Fesneau, le chef de file du parti à l'Assemblée, est en effet pressenti pour le ministère de l'Agriculture, de la Cohésion des territoires ou pour les Relations avec le Parlement.

12h50: Le profil du futur ministre de l'Intérieur?

.

Sous le choc du second départ d'un ministre d'État, un mois après celui non moins retentissant de Nicolas Hulot, Emmanuel Macron et Édouard Philippe, malmenés dans les sondages, veulent tenter de donner un "nouveau souffle" au quinquennat par un remaniement plus large, selon l'expression de Richard Ferrand, le président de l'Assemblée nationale.

Share