Pourquoi certains vont payer une taxe d'habitation plus chère cette année

Share

Cette année, 80% des foyers fiscaux français vont voir leur taxe d'habitation baisser de 30%, avant sa suppression totale en 2020. Mais certaines communes ont décidé d'alourdir cet impôt local, sanctionnant au passage les 20% qui ne sont pas concernés par cet allègement.

Certains ont eu une bonne surprise, d'autres une mauvaise en recevant leur taxe d'habitation.

L'allègement de 30 % de la taxe d'habitation aurait dû profiter dès cette année à 22 millions de foyers, 80% des contribuables.

Les contribuables exclus du dégrèvement de 30% en 2018 sont ceux dont le revenu fiscal de référence atteint 27.000 euros pour la première part de quotient familial.

Pour Nicolas Doze, éditorialiste économique sur BFMTV, "En dépit de la promesse du gouvernement de compenser à l'euro près les baisses de taxes d'habitation, évidemment, les communes anticipent déjà et elles augmentent la taxe pour ceux".

En effet, certains élus ont choisi d'augmenter les impôts locaux. "Les collectivités locales avaient toujours la possibilité de supprimer certains abattements existants ou d'augmenter les taux", explique au quotidien Anne Guyot-Welke, porte-parole du syndicat d'agents du fisc, Solidaires Finances publiques.

Share