Ghana, Malawi, Kenya, Egypte: Melania Trump boucle sa tournée africaine

Share

La veille au Kenya Melania Trump avait déjà essuyé une salve de critiques en arborant un chapeau colonial durant un safari.

Aux Etats-Unis comme sur la scène internationale, la Première Dame s'est jusqu'ici tenue à distance de l'action de son mari. Au début, c'était relativement drôle: en août 2017, ses stilettos pour aller voir les sinistrés de l'ouragan Harvey avaient faire rire les internautes.

Si la femme de Donald Trump pensait que cette coiffe pouvait lui faire un bel accessoire pour se cacher du soleil, elle ne s'est visiblement pas rendue compte que ce casque colonial blanc est un vestige de l'époque coloniale (française, britannique ou encore néerlandaise) sur le continent africain et dans les Outre-mer.

Également appelé salacot, il était porté par les colons européens, propriétaires de domaines agricoles et d'esclaves, au XIXe siècle. Visite " diplomatique et humanitaire " Melania Trump avait entamé mardi sa tournée au Ghana, avant une étape au Malawi, puis au Kenya.

"Oh mon dieu! Elle a un p**** de casque colonial!". Toujours stylée et en accord avec le lieu qu'elle visite, Melania avait pris d'enfiler un pantalon, une belle chemise blanche et. un casque colonial. Ça ne nous va pas, à nous Africains.

"Qu'est-ce que je devrais porter pendant ma tournée africaine pour rendre hommage à la culture et à l'histoire de mes hôtes?"

La première dame a décrit sa tournée, qui l'a conduite au Ghana, au Malawi, au Kenya et en Égypte, comme "incroyable" et a déclaré qu'elle espérait que les gens parleraient davantage de sa visite et moins de ses choix en matière de mode.

"Le port du casque a attiré nombre de critiques et moqueries sur les réseaux sociaux, les internautes dénonçant l'insensibilité de la Première dame".

Share