Des hausses surprises pour certains contribuables — Taxe d'habitation

Share

Certains ont eu une bonne surprise, d'autres une mauvaise en recevant leur taxe d'habitation. Des hausses parfois importantes de cet impôt sont déjà constatées notamment par les contribuables non concernés par l'allègement de 30% promis dès cette année aux foyers les plus modestes.

Les contribuables exclus du dégrèvement de 30% en 2018 sont ceux dont le revenu fiscal de référence atteint 27.000 euros pour la première part de quotient familial.

En effet, certains élus ont choisi d'augmenter les impôts locaux. Ces derniers vont donc payer plus malgré l'allègement du gouvernement dont ils bénéficient: " Les collectivités locales avaient toujours la possibilité de supprimer certains abattements existants ou d'augmenter les taux", justifie au Parisien la porte-parole du syndicat d'agents du fisc, Solidaires Finances publiques, Anne Guyot-Welke. En effet, si l'État s'est engagé à compenser les 20 milliards d'euros de recettes de manque à gagner à la suite de la suppression de la taxe d'habitation, "pour l'instant, on ne sait pas comment", déplore Philippe Laurent, secrétaire général de l'Association des maires de France (AMF) dans les colonnes du quotidien. La taxe d'habitation de ces contribuables sera supprimée à l'horizon 2021.

Share