À Rome, Le Pen et Salvini partent à l'offensive contre Bruxelles

Share

Pour la présidente du Rassemblement national, ce rendez-vous était le premier d'une tournée au cours de laquelle elle compte rencontrer ses alliés européens.

Marine Le Pen s'est affichée, lundi 8 octobre, au côté du dirigeant italien d'extrême droite et ministre de l'Intérieur Matteo Salvini.

"Nous sommes aujourd'hui à un moment historique".

"Les élections européennes de mai seront la fin d'un périple, d'une révolution de bon sens qui se répand dans toute l'Europe mais pas seulement, comme le montrent les résultats des élections brésiliennes", déclare Matteo Salvini. Nous ne luttons pas contre l'Europe avec Matteo Salvini, nous luttons contre l'Union européenne, qui est un système devenu totalitaire. Très offensifs sur la question des migrants, les deux chefs de parti, dont les formations siègent déjà ensemble au Parlement européen, se sont également posés en défenseurs d'une Europe protectrice, respectant les nations et foncièrement anti-mondialisation. "C'est une réunion commune, qui a duré une heure et demie, avec comme thème une Europe plus solidaire, une Europe de l'emploi, parce que Marine Le Pen et Matteo Salvini ont plein d'atomes crochus", rapporte Alban Mikoczy en direct de Rome.

"Les ennemis de l'Europe sont ceux retranchés dans le bunker de Bruxelles (.) les Juncker, les Moscovici, qui ont apporté la précarité et la peur en Europe et refusent d'abandonner leur fauteuil", a poursuivi M. Salvini.

"Je suis attentif aux estimations des Bourses, des marchés, des analystes mais si un projet de budget, comme le nôtre, met au centre le droit au travail, à la santé, à la vie, à la retraite, cela vient avant les autres raisons", a-t-il dit. Lors d'une conférence de presse commune à Rome, les deux leaders ont lancé leur campagne électorale pour les européennes de mai.

Share