Faille sur le réseau social de Google, 500.000 comptes exposés

Share

Sa fin est désormais actée. Après avoir découvert une faille de sécurité, le géant américain a annoncé la fermeture de son réseau social dans un communiqué publié lundi 8 octobre.

Le nom des propriétaires de 500.000 comptes Google+, leur adresse électronique, leur profession, leur sexe et leur âge ont été exposées, assure Google.

Une faille logicielle dans Google+ a exposé les données personnelles d'utilisateurs à des développeurs extérieurs entre 2015 et mars 2018, date à laquelle une enquête interne a permis de découvrir le problème et de le corriger, affirme le Wall Street Journal.

" Nous n'avons découvert aucun élément laissant supposer que le moindre développeur avait connaissance de ce problème ou avait détourné l'interface de programmation (API) et nous n'avons découvert aucun élément prouvant que la moindre donnée de profil avait été détournée", a dit Google.

"D'après le " Wall Street Journal ", qui cite une note interne, Google a choisi de ne pas révéler l'existence de cette faille pour ne pas " déclencher l'intérêt des autorités de régulation " et éviter les comparaisons avec l'affaire Cambridge Analytica, qui ébranle Facebook depuis mars dernier. Aucun de ces critères n'était rempli dans ce cas. Les professionnels pourront continuer à utiliser Google+ comme un réseau social interne à leur entreprise.

Share