Ita : En pleine tempête, Cristiano Ronaldo reçoit un énorme soutien

Share

La police de Las Vegas vient de relancer l'enquête concernant des accusations de viol visant le footballeur star Ronaldo (qui officie actuellement à la Juventus de Turin).

Les premiers remous ne se sont pas fait attendre.

Par contre, du côté des sponsors, le son de cloche est différent. L'éditeur américain Electronic Arts a décidé d'enlever l'image du joueur portugais qui incarnait le jeu FIFA 19 sur son site internet. "Nous suivons l'affaire de près car nous attendons des sportifs qui sont en couverture de nos produits et de nos ambassadeurs qu'ils se comportent de manière conforme aux valeurs d'EA", a justifié la firme dans un communiqué relayé par SoFoot. Pas question, pour l'instant, de remettre en cause le partenariat entre la marque et le joueur, mais comme on peut le voir, Nike n'a aucunement l'intention d'accorder une confiance absolue à son prestigieux ambassadeur... "Le viol est un crime abominable qui va à l'encontre de tout ce que je suis et ce en quoi je crois", a-t-il posté.

Ronaldo reste "serein" et "prêt à jouer" le lendemain, a soutenu vendredi son entraîneur Massimiliano Allegri.

Der Spiegel, qui suit de près cette affaire depuis plusieurs mois, a en effet publié ce week-end un document signé le 12 janvier 2010 par la victime et Cristiano Ronaldo qui semble demander le silence.

La star portugaise poursuit son adaptation à la vitesse de l'éclair avec la Juventus, son nouveau club depuis le mercato estival. Une vidéo de l'entraînement montrant l'attaquant de 33 ans exulter après un but et titrée "Ronaldo trouve la cible" n'a pas été mieux accueillie. On l'avait simplement vu mardi sur quelques plans télévisés, visage fermé en tribune du stade de Turin où il a assisté en compagnie de sa compagne et de son fils aîné au match Juve-Young Boys de Berne pour lequel il était suspendu.

Jeudi, il est aussi apparu, cette fois tout sourire entre ses équipiers Matuidi et Bernardeschi, sur une photo du dîner de groupe organisé par le milieu de terrain turinois Pjanic.

Share