Halilhodzic très inquiet après la défaite à Bordeaux — FC Nantes

Share

Mon équipe a encaissé le coup psychologiquement.

Une défaite que n'a évidemment guère goûtée le technicien bosniaque, l'ancien attaquant n'épargnant pas ses joueurs à l'issue de la rencontre. "On a été dominé sur tous les plans: physiquement, tactiquement, individuellement et collectivement. Mais je ne veux pas critiquer car au départ, je savais que ce serait extrêmement difficile". Il faut dire la vérité.

Pour sa première comme entraîneur de Nantes, Vahid Halilhodzic a aligné sa formation en 4-3-3, dans le onze évoqué. A la télévision, tu peux voir certaines choses mais, en travaillant avec le groupe cette semaine, tu vois ce qui ne va pas. Je pense que les joueurs se sont battus.

L'aventure de Vahid Halilhodzic à Nantes ne pouvait pas plus mal commencer. La petite satisfaction, c'est peut-être la petite réaction de l'équipe en seconde période.

"Un derby, ça se gagne, ça ne se joue pas, surtout que nous étions à domicile. Mais cela ne suffit pas". A la mi-temps, j'ai dit aux gars: " On n'est pas prêt, ni physiquement, ni techniquement, ni tactiquement ".

"Cette performance m'inquiète. Quand on subit une telle domination tactique, technique et en vitesse, on comprend pourquoi Nantes est dans cette position". C'est tout à fait normal. Mais le challenge m'intéresse, je n'aurais pas fait ça pour un autre club.

Arrivé mardi au chevet du club qui l'a révélé dans les années 80 (93 buts marqués en 5 saisons) en remplacement du Portugais Miguel Cardoso qui restait sur un nul porteur d'espoirs à Lyon (1-1), le sorcier franco-bosnien a mesuré l'ampleur du travail qui l'attend pour sortir Nantes, scotché à la 19e place, d'une crise qui perdure.

Share