Brett Kavanaugh confirmé à la Cour suprême — États-Unis

Share

A peine Brett Kavanaugh avait-il prêté serment samedi que Donald Trump se réjouissait: "C'est une soirée historique", a lancé le président américain lors d'un rassemblement électoral à Topeka, dans le Nevada.

M. Kavanaugh, qui a catégoriquement nié ces accusations, a obtenu une courte majorité (50-48), offrant une importante victoire politique au Président Donald Trump qui devrait placer en minorité les juges progressistes de la plus haute instance judiciaire américaine pour de nombreuses années. "Brett Kavanaugh n'est pas le bon homme pour la Cour en ce moment", a-t-elle expliqué à la presse.

Pour exprimer leur colère, certains manifestants ont frappé de leurs poings sur les portes de bronze du bâtiment de la Cour suprême. Les protestataires ont scandé des slogans comme "Pas de justice, pas de siège" ou "Votez contre eux" et brandi des pancartes hostiles au juge Kavanaugh. Plusieurs dizaines de manifestants ont été arrêtés.

Le vote du Sénat a été perturbé par des manifestants présents dans la salle qui ont crié "shame" ("honte") à plusieurs reprises.

Le Sénat, chargé de donner le feu vert pour les nominations à vie au sein du temple du droit américain, doit voter après 15H30. La sénatrice de l'Alaska Lisa Murkowski, seule dissidente républicaine, a retiré son vote pour compenser l'absence de son collègue du Montana, Steve Daines, qui mariait sa fille samedi à 6 heures de vol de la capitale fédérale. "Je pense que les gens de l'Alaska ne lui pardonneront jamais pour ce qu'elle a fait", a-t-il indiqué. De son côté, Donald Trump s'est réjoui de cette nomination. Les " progressistes " sont désormais en minorité (quatre sur neuf).

La confirmation tumultueuse du juge Kavanaugh est intervenue dans une Amérique politiquement très polarisée et mobilisée par le mouvement MeToo sur la question des agressions sexuelles.

Malgré leurs efforts, Brett Kavanaugh, un brillant magistrat formé à l'université de Yale, était en bonne voie pour être confirmé quand une femme l'a accusé mi-septembre d'une tentative de viol remontant à une soirée entre lycéens en 1982.

Lors d'une audition au Sénat suivie par vingt millions d'Américains, Christine Blasey Ford, universitaire de 51 ans, s'est dite sûre "à 100%" d'avoir été agressée par M. Kavanaugh alors qu'elle n'avait que 15 ans et lui 17.

En colère, le magistrat a clamé son innocence et s'est dit victime d'une campagne de dénigrement orchestrée par l'extrême gauche. Pour les avocats de Mme Ford, ce rapport n'est pas "significatif" car ni Mme Ford ni le juge Kavanaugh n'ont été interrogés.

Share