Une fille de Marine Le Pen frappée lors d'une altercation

Share

Après l'agression de sa fille et de son cousin dans la nuit de jeudi à vendredi 5 octobre, à Nanterre (Hauts-de-Seine), Marine Le Pen a dénoncé des faits "d'une triste banalité". Toutefois, un journaliste de L'Express, Alex Sulzer, a affirmé sur Twitter que, selon une source familiale, "l'agression ne serait vraisemblablement pas liée à l'identité de la fille de Marine Le Pen". À la sortie d'un bowling, situé près du tribunal de Nanterre et de la préfecture, une des filles de Marine Le Pen a été frappée par deux hommes lors d'une bagarre. La jeune femme, âgée de 19 ans, était accompagnée de son cousin, d'un an son aîné. Tous deux très alcoolisés, ils ont dans un premier temps nié s'être rendu au bowling avant de reconnaître y être passés, sans apporter plus de précisions, selon une source proche du dossier. La fille de Marine Le Pen et son neveu ont été retrouvés frappés à coups de poings. "Hélas c'est le lot quotidien de beaucoup de nos compatriotes et de beaucoup de pères et de mères de famille qui, comme moi, ne voyons plus partir nos enfants pour une soirée étudiante ou pour un dîner entre amis avec tranquillité d'esprit", a-t-elle déploré. Mais "ce n'est pas une fatalité. C'est, je crois, la conséquence de choix politiques qui ont été faits depuis un certain nombre d'années", a-t-elle dénoncé.

Interrogée sur l'état de santé de sa fille, Marine Le Pen a indique qu'elle était "choquée" mais que "ça avait l'air d'aller".

Le neveu de la présidente du Rassemblement national a quant à lui été déposé plainte dans la foulée au commissariat de Nanterre, selon Le Parisien. Cette dernière devait porter plainte dans la journée, selon une autre source policière.

Share