Banksy : une œuvre s'autodétruit, après avoir été vendue à Londres

Share

"On dirait qu'on vient de se faire 'Bankser'", a réagi Alex Branczik, un responsable de la maison d'enchères, dans un communiqué. Du Banksy tout craché: "une toile du mystérieux et facétieux street-artiste britannique s'est partiellement auto-détruite vendredi soir devant un public médusé juste après avoir été vendue aux enchères pour plus d'un million d'euros chez Sotheby's à Londres". Quelques minutes plus tôt, l'œuvre avait trouvé un acquéreur pour plus d'un million de livres.

L'artiste a de son côté publié une photo de sa performance sur son compte Instagram accompagnée d'une légende ironique: "Going, going, gone (S'en va, s'en va, partie)". Accrochée sur l'un des murs de la salle de vente de Sotheby's à Londres, la peinture a été partiellement hachée par une broyeuse à papier dissimulée dans un épais cadre doré.

Des vidéos publiées sur les réseaux sociaux montrent le public réagir avec stupéfaction et amusement, immortalisant l'instant en mitraillant de photos la toile déchiquetée, tandis que deux employés de la maison d'enchères s'en approchent pour l'emporter. C'est "certainement la première fois dans l'histoire de la vente aux enchères qu'une oeuvre d'art se déchiquette automatiquement après être passée sous le marteau", a également dit Sotheby's. "Nous sommes en train de trouver un arrangement concérnant la prochaine étape", a déclaré un représentant de la maison d'enchères au Financial Times .

Ce n'est néanmoins pas un record pour Banksy, dont le tableau "Keep it Spotless", inspiré d'une œuvre de Damien Hirst, a été adjugé 1,87 million de dollars en 2008 à New York. Sotheby's n'était pas joignable samedi pour commenter plus avant cet "incident inattendu".

Derrière le pseudonyme de Banksy se cache (et plutôt bien, puisqu'un mystère plane autour de son identité) un artiste peintre et aussi réalisateur britannique, originaire de Bristol, très influent dans le street art. Il travaille à partir de pochoirs qu'il fabrique dans son atelier, comme c'est le cas pour des œuvres réalisées à Calais.

" Suivez toutes les infos du Figaro culture sur Facebook et Twitter".

Share