"Manipulateur", "colérique" : le profil psychologique de Jonathann Daval se dévoile

Share

Fin août, Grégory Gay affichait clairement sa volonté d'être confronté à Jonathann Daval, son beau-frère, qui l'accuse avoir tué sa femme Alexia en octobre 2017.

Les conclusions de la première expertise psychologique réalisée sur Jonathann Daval, meurtrier présumé de sa femme Alexia, viennent d'être révélées alors que son avocat s'apprête à faire une demande de remise en liberté.

"J'ai adressé ma lettre au juge d'instruction en tout début de semaine", a déclaré l'avocat de la soeur d'Alexia Daval, Stéphanie Gay, et de son mari Grégory Gay. "Mais depuis deux mois, sa nouvelle thèse est répandue par ses conseils sur tous les plateaux de télévision et dans la presse, ce qui nous oblige à réagir". "Je ne critique pas mes confrères de la défense, mais pour nous, le temps du mépris est passé, et le temps de la réaction est arrivé", commente Me Gilles-Jean Portejoie, l'avocat de Grégory Gay.

Pendant trois mois, Jonathann Daval s'était présenté en veuf éploré avant que des éléments matériels ne conduisent les enquêteurs à en faire le principal suspect.

Alors que le trentenaire, après avoir avoué le meurtre de sa compagne, affirme désormais qu'elle a été tuée par son beau-frère, Grégory Gay, l'expert psychologique le décrit comme "un sujet mal structuré qui peut s'adapter ou transformer la réalité en fonction des circonstances".

Dans la lettre de demande de confrontation datée du 1er octobre 2018 et adressée au tribunal de grande instance de Besançon, que franceinfo a pu se procurer, la dernière version du trentenaire est qualifiée de "particulièrement odieuse" pour la famille de la victime.

Finalement, le 27 juin 2018, Jonathann Daval change radicalement de version. Un "pacte familial" aurait été conclu pour que ce soit Jonathann qui endosse la responsabilité de sa mort, afin de protéger son beau-frère. Selon Le Parisien , l'expert juge les explications de Jonathann Daval "un peu surréalistes". Le psychologue lui, parle d'un homme "colérique, voire agressif". Jonathann Daval est "dangereux sur le plan criminologique", assure le médecin dont le rapport est également cité par le quotidien.

Share