Le Québec tourne la page libérale et élit un gouvernement nationaliste

Share

Une nouvelle donne après près de 15 années presque sans interruption de présence du Parti libéral. "Aujourd'hui, on a marqué l'histoire ", a triomphé François Legault, 61 ans, après la nette victoire de la Coalition Avenir Québec (CAQ) aux élections législatives québécoises lundi. Je suis très touché de votre confiance.

A l'issue du scrutin, le fondateur et chef du CAQ, François Legault, est désigné Premier ministre de la province et disposera de la majorité absolue à l'Assemblée nationale du Québec, avec 74 députés sur 125 selon des résultats préliminaires.

Très vite happé par la politique, il rejoint les rangs du Parti québécois (indépendantiste), devient ministre de l'Industrie en 1998, puis ministre de l'Education et de la Santé.

Il s'agit d'un nouveau coup dur pour les Libéraux, la famille politique du Premier ministre fédéral Justin Trudeau.

Revenant sur l'élection de François Legault au poste de premier ministre du Québec, le réputé magazine français Le Point titre: "François Legault, le nationaliste modéré à la tête de la région". Multimillionnaire, ce comptable de formation a fait fortune après avoir créé en 1986 la compagnie aérienne Air Transat.

La CAQ, qu'il a co-fondée il y a 7 ans, promettait aux Québécois le "changement", une meilleure gestion des finances publiques et la fermeté sur l'immigration, dont il veut réduire les seuils pour mieux intégrer les nouveaux arrivants. Reste à savoir s'il mettra en application ses promesses de campagne.

Share