Amazon augmente le salaire minimum de plus de 250 000 salariés — USA

Share

Amazon a ouvert à New York une boutique avec ses produits les mieux notés, dans le quartier Soho, le 27 septembre. À cette occasion, la société embauche 100 000 saisonniers, qui vont eux aussi bénéficier de cette hausse du salaire minimum horaire.

Lancée il y a un peu plus de vingt ans, l'entreprise est devenue un mastodonte du commerce avec une capitalisation boursière qui a récemment dépassé les 1.000 milliards de dollars. Amazon va donc payer le double du salaire minimum en vigueur dans le pays, fixé à 7,25 dollars de l'heure.

Même s'il est motivé par la volonté d'atténuer les critiques et par une conjoncture économique favorable aux employés, avec un taux de chômage historiquement bas (3,9% aux États-Unis), Amazon frappe un grand coup. Mais le resserrement du marché du travail fait qu'Amazon a plus de difficultés à recruter des employés qualifiés alors que la saison des fêtes se profile: de Halloween à Noël, en passant par la fête de Thanksgiving et le crucial "Black Friday", journée de soldes et de ventes records.

De son côté, son concurrent Walmart a augmenté son salaire de départ à 11 dollars de l'heure plus tôt cette année et a déclaré que le roulement de son personnel avait diminué.

Une décision saluée par une bonne partie de la classe politique locale, comme le sénateur démocrate Bernie Sanders: "Ce que M. Bezos (principal actionnaire et président-directeur général d'Amazon.com) a fait aujourd'hui est non seulement énormément important pour les centaines de milliers de salariés d'Amazon mais cela pourrait être une déflagration pour le monde entier".

Share