Vend les murs de 55 magasins Monoprix pour 565 ME — Casino guichard

Share

Le montant de cette opération de sale & leaseback s'élève à 565 millions d'euros, après déduction des droits d'enregistrement.

Fin 2017, la dette financière nette du groupe s'était cependant à nouveau alourdie pour atteindre 4,1 milliards d'euros, contre 3,37 milliards un an plus tôt.

Pour regagner la confiance des investisseurs et réduire la dette de l'entreprise, le Pdg du groupe, Jean-Charles Naouri, s'est en effet lancé dans un ambitieux programme de cessions d'actifs, à hauteur de 1,5 milliards d'euros (objectif visé).

La cession annoncée porte sur les murs de 55 magasins Monoprix "ayant une répartition homogène avec celle du parc de magasins avec 19 actifs en Ile-de-France", a expliqué Casino. Casino, qui avait également souffert d'un rapprochement avorté avec Carrefour, confirme ses prévisions pour 2018.

Casino avait déjà observé une remontée de son cours à la Bourse de Paris en septembre, après que sa holding Rallye avait obtenu une ligne de crédit de 500 millions d'euros. Il servira au remboursement de la dette. Dans un communiqué, Casino précise que la promesse de vente signée le 28 septembre a été conclue avec un investisseur institutionnel de premier plan, qu'il ne nomme pas.

Ces coûts supplémentaires seront absorbés par "la poursuite des bonnes performances opérationnelles et le déploiement progressif des nouveaux leviers de rentabilité", affirme Casino, qui cite sa nouvelle alliance aux achats avec Auchan et Metro, la "monétisation des données " recueillies par CDiscount ou le "développement externe accéléré " de sa filiale d'énergie GreenYellow.

Le groupe assure par ailleurs avoir "déjà reçu des offres indicatives additionnelles sur d'autres actifs inclus dans son plan de cession".

Share