Ligue des Champions : Neymar et le PSG torpillent l’Étoile rouge de Belgrade

Share

L'ambiance au Parc des Princes était particulière mercredi soir, en raison de la présence de supporters serbes disséminés dans l'ensemble du stade, de la mauvaise réputation des ultras de l'Étoile rouge et de la fermeture du virage Auteuil où sont habituellement installés les ultras du PSG. Dans un grand jour, le Brésilien a plié le match deux minutes plus tard en coupant un centre de Mbappé. Tout le monde au PSG le sait: un beau parcours en Champions League passera par ses coups de magie, bien plus que par les fulgurances d'un Kylian Mbappé qui est certes champion du monde mais qui ne connaît pas encore la recette pour soulever la C1. "C'est un joueur qui doit être dans un bon état d'esprit, faire les entraînements avec un sourire".

Se réinventer? Cela passe notamment par une bonne saison en club, surtout en Ligue des champions.

Plutôt sceptique sur son entraîneur de la saison dernière, Unai Emery, Neymar a assuré avoir cette saison une "bonne relation" avec Tuchel. Diaby a décidé d'écouter son entraîneur et de rester. Il me dit de faire quelque chose, je le fais. Ce qui est sûr c'est qu'il faut un grand Neymar pour le PSG. En Ligue des champions en revanche, "la compétition la plus importante pour nous" dixit le capitaine Thiago Silva, le club de la capitale version Tuchel n'a pas encore montré son meilleur visage.

De son côté, l'Etoile Rouge de Belgrade a débuté sa campagne européenne en décrochant un nul à domicile face aux Italiens de Naples (0-0). Rabiot-Verratti derrière un trio composé de Di Maria, Neymar et Mbappé, eux-mêmes placés en dessous de Cavani, ça fait très très mal. Le seul bémol, comme toujours depuis l'arrivée du projet qatari, réside dans la différence de niveau entre ce PSG et une majorité de ses adversaires.

Share