Laeticia Hallyday victime d'usurpation d'identité : Jade et Joy également touchées

Share

Verra-t-on bientôt des mugs et des mouchoirs à l'effigie de Laeticia Hallyday?

Capital.fr rapporte lundi 1er octobre que selon une décision rendue le 24 septembre, l'Inpi a jugé irrecevable l'opposition au dépôt de ces marques formulée par un cabinet spécialisé dans la propriété intellectuelle et représentant de la veuve du rocker. C'est en théorie possible depuis qu'un habitant de Cavaillon (Vaucluse), le bien nommé Thibault de Saint-Rapt, a réussi à faire valider par l'Institut national de la propriété industrielle (INPI) le dépôt des marques Laeticia Hallyday, Joy Hallyday et Jade Hallyday.

Selon le site du magazine économique, l'Inpi a été contrainte d'invalider la demande de Laeticia Hallyday, étant donné le litige qui divise le clan Hallyday.

En fait, l'INPI n'avait guère d'autre choix: tant que le conflit judiciaire sur la succession de Johnny n'est pas tranché, personne ne peut officiellement défendre les intérêts de la marque "Hallyday". Ainsi, suite à cet enregistrement auprès de l'institution, l'homme peut exploiter leurs noms et prénoms sur tout types de supports.

Laeticia Hallyday pourra néanmoins tenter d'autres recours " fondés sur le droit de la personnalité " contre l'exploitation de son nom et de ceux de ses filles.

Share