Le chef de la police municipale mortellement poignardé — Rodez

Share

Pascal Filoe, était père de trois enfants.

Interpellé 42 foisCe que l'on apprend de plus ce vendredi, c'est que l'agresseur avait été interpellé. Le directeur général adjoint de la ville de Rodez, directeur de la sécurité et responsable de la police municipale, a en effet été tué à coups de couteau ce jeudi en plein centre ville. Il se vante pendant sa garde à vueIl a alors été frappé à coups de couteau, à 9 reprises et non 3 comme l'avait indiqué dans un premier temps les enquêteurs. Selon les premières informations obtenues par nos confrères de Francetvinfo.fr, l'homme qui aurait poignardé Pascal Filoe avait un différend avec la victime à cause de son chien qui lui avait été retiré pour défaut de muselière.

Pour les autorités municipales, ce Belge présenté comme étant marginal, est loin d'être un inconnu.

" Mélangeant tout, Dainotti a probablement tenu Pascal Filoé pour responsable de ses ennuis", considère aujourd'hui le maire de Rodez.

" C'est une affaire qui date de plusieurs mois, elle date même de 2017". Et il n'avait pas d'autorisation. Cette personne bénéficie de la présomption d'innocence.

15h04: Selon le maire de Rodez, Christian Teyssèdre, le suspect est "connu des services de police".

Selon une source proche du dossier, l'agresseur présumé a été interpellé peu après les faits à proximité de l'hôtel de ville. La mairie avait alors déposé plainte contre lui et une série de menaces physiques s'en était suivie.

La garde à vue aurait permis de recueillir des déclarations confirmant que la vengeance était bien le mobile du crime.

Pour le moment, le parquet de Rodez dirige toujours l'enquête. Le parquet de Montpellier " sera amené à prendre la suite dans le cadre de l'ouverture d'une information criminelle", a expliqué le procureur de la République, Olivier Naboulet.

Share