Indonésie: le bilan d'un séisme et d'un tsunami dépasse les 800 morts

Share

Quelques heures plus tôt, le bilan annoncé par les autorités était de 420 morts.

"Nous avons sauvé trois personnes". Coupées du monde vendredi soir, l'aéroport de Palu ayant fait les frais de nombreux dégâts, tout comme le réseau de télécommunication des deux villes, de nombreux renforts et de l'aide ont été envoyés sur place par les autorités indonésiennes. "Devant la pénurie de nourriture, eau et carburant, les habitants ont commencé à se servir dans les supermarchés et des stations-service, ont constaté des journalistes de l'Agence France-Presse". Des hôpitaux dépassés Alors que certains hôpitaux sont endommagés et d'autres dépassés par l'afflux de victimes, de nombreux blessés étaient soignés en plein air. Des avions chargés de matériel et de nourriture ont pu atterrir à l'aéroport de Palu, dont plusieurs pistes sont inutilisables. Le tsunami qui s'est déclenché peu après avait une hauteur maximale de 1,5 m sur la côte proche de Palu. "Je ne pouvais me tenir à rien", a raconté Adi, un survivant du tsunami. "J'ai grimpé sur un magasin qui avait des barres sur sa devanture". Et c'est alors que la deuxième vague, la plus dangereuse, balaye ce qui reste du paysage.

Le bilan du tremblement de terre suivi d'un tsunami qui a frappé l'île indonésienne des Célèbes est monté à au moins 832 morts dimanche, alors que les secours dégageaient de nouvelles victimes des décombres de la ville de Palu dévastée. L'Indonésie, un archipel de 17.000 îles et îlots qui s'est formé par la convergence de trois grandes plaques tectoniques (indo-pacifique, australienne, eurasienne), se trouve sur la ceinture de feu du Pacifique, une zone de forte activité sismique.

Devant l'ampleur de la catastrophe, l'Union européenne a décidé le déblocage de 1,5 million d'euros d'aide humanitaire.

Une fosse commune a été creusée lundi pour enterrer des centaines de victimes du séisme suivi d'un tsunami dans l'île indonésienne des Célèbes afin de prévenir les risques sanitaires, alors que les sauveteurs mènent une course contre la montre pour sortir des survivants des décombres. "Depuis le séisme survenu dans la région de Célèbes centre (Indonésie), le centre de crise et de soutien du ministère de l'Europe et des affaires étrangères est mobilisé pour prêter assistance à nos compatriotes et apporter toute aide utile aux autorités indonésiennes alors que les recherches se poursuivent sur le terrain". "C'est évidemment une question de vie et de mort pour les prisonniers", a-t-elle déclaré à l'AFP.

Un centre de détention à Palu, construit pour héberger 120 personnes, a vu la plupart de ses 581 détenus franchir les murs abattus. La plupart d'entre eux étaient incarcérés pour corruption ou des délits liés à la drogue.

Share