Facebook risque une amende de 1,60 milliard de dollars — Piratage

Share

Des utilisateurs américains auraient déjà engagé une procédure d'action collective (class action) contre le réseau social pour demander réparation. "On se demande (alors) ce qu'il se passe et je pense donc avoir la preuve que des comptes français sont concernés" par cet énorme piratage, a-t-il ajouté. Alors qu'elle doit seulement être une fonction d'aperçu, elle contient un bug dans son code permettant de télécharger une vidéo via la fonction offrant la possibilité aux personnes de souhaiter un anniversaire à ses amis. Pour sa part, la Commission de protection des données a annoncé que Facebook l'avait bien informé, mais que le rapport n'était pas très détaillé.

La faille de sécurité exploitée par les pirates leur a permis d'obtenir les tokens de connexion des utilisateurs ciblés.

Pour plus de sécurité, vous devriez néanmoins vous déconnecter de tous appareils sur lesquels vous êtes connectés et pré-identifiés, même si Facebook ne l'a pas fait pour vous, afin de vous reconnecter. Selon les investigations du réseau social, 50 millions de personnes sont touchées.

Et d'ajouter: "Tant que Facebook n'aura pas donné l'intégralité des éléments concernant l'analyse du problème et comment il a été utilisé par les pirates, on ne pourra pas" mesurer l'étendue de l'attaque, a-t-il précisé. En outre, après sêtre relogués, " les utilisateurs concernés ont reçu une notification en haut de leur fil d'actualité expliquant ce qui s'est passé " (voir ma capture d'écran en dessous).

Que faire si on fait partie des utilisateurs piratés?

Alors que le réseau social a été victime d'une faille affectant 50 millions d'utilisateurs, il se pourrait que l'Union européenne lui inflige une amende pouvant aller jusqu'à plus de 1,60 milliard de dollars. Ceci dit, les pirates ont pu publier certains contenus à votre insu, ou encore modifier les informations de récupération pour accéder ultérieurement à votre profil. En parallèle, 40 millions de comptes ont également été déconnectés "par précaution", souligne Mark Zuckerberg. Ce n'est pas très rassurant car cela signifie que Facebook ne sait pas si ces 40 millions d'utilisateurs sont concernés par l'exploitation de la faille de sécurité. Mais ils ont peut-être pu accéder aux données personnelles stockées sur votre profil Facebook, de votre date de naissance à vos photos en passant par vos messages privés sur Messenger.

Share