Deux puissants séismes de magnitude 6,1 et 7,7 frappent l'Indonésie

Share

Les autorités et les ONG s'inquiètent néanmoins de la situation dans la région de Donggala plus au nord, qui reste très incertaine.

L'île de Sulawesi, a été touchée particulièrement par le tremblement de terre.

Un tsunami s'est déclenché peu après sur la côte proche de Palu. Le quotidien parle également, malheureusement, d'un "montant record" de victimes après le passage du tsunami sur l'île de Célèbes. Elle signalait une hauteur de vague estimée entre 0,5 et 3 mètres à Palu et annonçait une heure d'arrivée, 18 h 22 heure locale.

Ce dernier réclame "du personnel, des volontaires et des engins spécialisés" dans les plus brefs délais.

"Il y a beaucoup de corps, mais nous ne savons pas exactement combien", avait indiqué précédemment le responsable du service, Muhammad Syaugi.

Les images venues de la ville de Palu (350 000 habitants) sur la côte ouest des Célèbes montraient des corps allongés près de la côte, certains recouverts de couvertures bleues.

Les autorités indonésiennes craignent que le bilan ne s'alourdisse encore et ont déclaré un état d'urgence de 14 jours. "Les communications sont rompues en raison des pannes de courant", a ajouté le porte-parole de l'agence de gestion des catastrophes. D'autres photos témoignent de dégâts importants sur des bâtiments ainsi que sur des routes et des trottoirs fissurés. S'il ne s'agit que d'un bilan provisoire, qui est tristement voué à évoluer, 384 personnes auraient perdu la vie à la suite du puissant séisme de magnitude 7,5 sur l'échelle de Richter, selon l'institut géologique américain (USGS), et du tsunami qui l'a suivi. On dénombre au moins un mort et au moins une dizaine de blessés. Le président français Emmanuel Macron a exprimé sa tristesse et sa solidarité avec l'Indonésie, dans un communiqué diffusé dimanche matin par l'Elysée. Ce pays est frappé par de nombreux séismes, mais la plupart sont sans danger.

L'Indonésie est un archipel composé de 17 000 îles et îlots.

191.000 personnes en Indonésie ont besoin d'aide humanitaire urgente, a estimé lundi le bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU (UNOCHA) après le séisme suivi d'un tsunami qui a dévasté l'ouest des Célèbes. Le tremblement de terre d'une profondeur de 10 kilomètres a frappé le centre de l'île quelques heures après une première secousse qui a tué au moins une personne dans la même région. En cause, le déclenchement d'une alerte tsunami et sa levée, selon plusieurs témoins, avant que la vague la plus puissante n'arrive.

Share