Elon Musk poursuivi par le gendarme de la Bourse américaine — Tesla

Share

Il écrivait alors sur son réseau social préféré: "J'envisage de retirer Tesla de la Bourse à 420 dollars".

"Le résultat de cet accord à l'amiable, c'est qu'Elon Musk ne sera plus président du conseil d'administration de Tesla, que celui-ci va adopter d'importantes réformes y compris une obligation de superviser la communication de Musk avec les investisseurs et les deux vont payer des amendes", a déclaré Steven Peikin, lui aussi co-directeur de la SEC.

L'agence officielle souligne qu'à la date du tweet, plus de 22 millions de personnes, "notamment des journalistes", suivaient le compte Twitter du patron de Tesla et ont pu relayer l'information.

Le principal intéressé a rapidement réagi pour nier ces accusations: "Cette action injustifiée de la SEC m'attriste profondément et me déçoit", a ainsi écrit Elon Musk dans un communiqué.

L'entrepreneur de 47 ans est l'un des responsables les plus connus de la Silicon Valley à être mis en cause par la puissante commission des opérations de Bourse.

Le dirigeant également menacé de sanctions pénales?

"Elon est Tesla et Tesla est Elon et c'est parfait quand Elon marque des points et remporte des grands chelems, mais beaucoup moins quand il est associé à des choses négatives", commente Karl Brauer, du cabinet de recherche Kelley Blue Book. J'ai toujours agi dans le meilleur intérêt de la vérité, de la transparence et des investisseurs. "L'intégrité est la valeur la plus importante de ma vie et les faits montreront que je n'ai jamais transigé sur ce point de quelque manière que ce soit ".

Elon Musk est même cité par le document en affirmant qu'il aurait "arrondi le prix de 419 à 420 dollars parce qu'il avait récemment appris l'importance de ce chiffre dans la culture de la marijuana et qu'il pensait que sa petite amie trouverait cela drôle, ce qui n'est pas une bonne raison pour choisir un prix".

La SEC demande pourtant qu'il soit interdit de fonctions dirigeantes dans une société cotée. Le 7 août 2018, Elon Musk publie le tweet qui met le feu aux poudres: "Je considère une sortie boursière de Tesla à 420 $ l'action".

En août, Elon Musk avait révélé son état d'intense fatigue et de stress lors d'un entretien au "New York Times", qui le décrivait comme "passant du rire aux larmes" au cours de la conversation. Les porte-paroles de Grimes n'ont pas répondu immédiatement à une demande de commentaires. Dès lors, on ne peut que souhaiter à Elon Musk, qui a eu le courage de monter une entreprise alors que les boursiers ne font qu'investir ici où là selon le vent, de réussir.

La SEC estime que cela "fait du tort aux investisseurs". "J'envisage de retirer Tesla de la cote au prix de 420 dollars".

La SEC a dit que l'enquête se poursuivait. Stephanie Avakian, codirectrice à la SEC ajoute: "La célébrité d'un dirigeant ou sa réputation d'innovateur technologique ne donnent pas le droit de prendre ses responsabilités à la légère ". L'annonce de la plainte a provoqué un plongeon de près de 12 % de l'action Tesla. "Nous affirmons que les déclarations de Musk étaient fausses et trompeuses, car dénuées de fondement".

Selon la SEC, le dirigeant de Tesla n'avait en fait aucune assurance d'un financement de quelque source que ce soit, sachant qu'au prix évoqué le rachat de la part du capital qu'il ne détenait pas aurait coûté plus de 50 milliards de dollars.

Le patron de Tesla est poursuivi pour fraude.

Quel est votre sentiment sur la plainte de la SEC?

Share