Pour éviter les vols, Amazon piège ses livreurs

Share

Personne n'est à l'abri du vol, pas même les grands géants du commerce en ligne comme Amazon.

Amazon tente de limiter le vol de colis, et pour y parvenir, utilise de faux colis, glissés aléatoirement dans les camions des livreurs, révèle un informateur anonyme de BusinessInsider.

Ces paquets ont une étiquette défectueuse et signalent une erreur lorsqu'ils sont scannés. Mais le principal cheval de bataille d'Amazon en cette fin d'année, c'est de limiter les pertes et les vols de ses livreurs. Normalement, le livreur doit ramener le colis à l'entrepôt et le signaler, mais d'autres, moins honnêtes, décident de garder le colis et donc de le voler. Le message précise en effet que la commande scannée ne fait pas partie des produits répertoriés par Amazon. Ainsi, s'il décide de ne pas le faire et de s'approprier le paquet, l'entreprise le sait.

Ainsi, lorsque le livreur revient à l'entrepôt, un responsable vérifie s'il a rapporté le paquet piégé avec lui ou pas. Si ce n'est pas le cas, il peut demander des comptes au livreur. Cette méthode permettrait de dissuader les voleurs.

A priori, la méthode de contrôle d'Amazon n'a rien de bien méchant. Est-ce bien légal de les piéger de cette manière, puis de les sanctionner une fois qu'ils sont pris la " main dans le sac "? Contacté par le journal, Amazon a répondu que "les vérifications et les audits font partie des programmes de qualité globaux et sont réalisés au hasard" sans plus de détails. "Si vous ramenez le colis, vous êtes innocent", déclare auprès de Business Insider, Sid Shah, ancien directeur de DeliverOL, une entreprise amenée à livrer des colis pour Amazon.

Share