OMS: Seuls 3.2% des Algériens consomment de l'alcool

Share

Une personne décédée sur 20, était victime des effets néfastes d'abus d'Alcool, soit 3 millions de personnes.

En plus des 93.5% des Algériens s'étant abstenus de consommer de l'alcool durant leur vie, 3.3% de la population algérienne est considérée comme étant des " anciens buveurs", à savoir des personnes n'ayant pas consommé d'alcool durant les douze derniers mois. Le rapport de l'OMS se base sur les données de l'année 2016, les plus récentes à sa disposition. Cependant, au niveau régional, l'Algérie est en tête face au Maroc et à la Tunisie, en matière de consommation d'Alcool.

Selon ce rapport, la consommation d'alcool a baissé fortement entre 2010 et 2016, passant de 1,8 litre par an chez les hommes à 1,2 litre en 2016, tandis que chez les femmes la consommation est passée de 0,2 litre à 0,1 litre.

Ainsi, 90.1% des hommes n'ont jamais consommé d'alcool. Par sexe, les hommes ont consommé l'équivalent de 34.5 litres d'alcool pur, contre seulement 12.4 litres d'alcool pur pour les femmes. Elle est associée au risque d'apparition de problèmes de santé tels que les troubles mentaux et comportementaux, y compris la dépendance à l'égard de l'alcool, des maladies non transmissibles majeures telles que la cirrhose du foie, certains cancers et des maladies cardiovasculaires, ainsi qu'à des traumatismes résultant d'actes de violence et d'accidents de la circulation. Le Maroc arrive avec le taux le moins élevé de la région: 5,4% de consommateurs dont 2,8% des femmes et 7,3% des hommes.

Share