L'antidouleur Voltarène est-il dangereux pour le cœur ?

Share

Une récente étude publiée dans le British Medical Journal révèle que l'anti-inflammatoire le plus vendu dans le monde présente un danger pour la santé. Selon trois chercheurs danois, le Voltarène, ou Diclofenac, nom de sa molécule, augmenterait les risques de troubles cardiaques, rapporte Sciences et Avenir. Le responsable des maux des patients serait le principe actif de l'anti-inflammatoire, le diclofénac.

Les résultats de ces projections croisées ont porté sur plus de six millions d'adultes vivant au Danemark: 1,3 million qui avaient entamé un traitement avec cette molécule, près de 4 millions utilisant de l'ibuprofène, 291000 du Naproxène (un autre anti-inflammatoire non stéroïdien) et 764000 du paracétamol.

D'après leurs conclusions, un patient qui prend un médicament à base de diclofénac, comme c'est le cas du Voltarène, a 20 % plus de risques de faire une crise cardiaque, un accident vasculaire cérébral (AVC) ou d'avoir de l'arythmie qu'un patient qui prend du paracétamol ou de l'ibuprofène. Ils ont parcouru 252 études et analysé le risque lié à son utilisation, comparé à d'autres antidouleurs comme le paracétamol ou l'ibuprofène. La probabilité de survenue d'un problème cardiovasculaire est augmentée de quelque 50% par rapport aux personnes ne suivant aucun traitement. Ce n'est pas la première fois que le médicament est remis en cause. Pour couronner le tout, la revue Prescrire a placé le Voltarène dans sa liste des 91 médicaments plus dangereux qu'utiles au début de l'année 2018.

Share