Un avion russe abattu par l'armée syrienne

Share

Ce jeudi 20 septembre, le commandant de la Force aérienne israélienne Amikam Norkin se rendra à Moscou pour partager des informations concernant le crash de l'Il-20 russe en Syrie, a annoncé son service de presse.

L'avion russe a disparu des radars lundi alors qu'il survolait la mer Méditerranée, à 35km des côtes syriennes.

Peu avant la déclaration de Vladimir Poutine, le ministère russe des Affaires étrangères avait convoqué la chargée d'affaires israélienne Keren Cohen Gat à Moscou pour des explications et menaçait Israël de représailles.

"Cet incident malheureux est le résultat de l'arrogance et de la débauche israélienne", a assuré le président syrien, dans une lettre de condoléances envoyée à son homologue russe, pour la mort des 15 militaires tués dans le drame qui s'est déroulé lundi soir au large de la Syrie.

"Nous sommes convaincus que de tels évènements tragiques ne vous empêcheront pas, ni vous ni nous, de poursuivre la lutte contre le terrorisme", poursuit le message publié par l'agence officielle syrienne Sana.

Ces derniers mois, Israël a multiplié les frappes en Syrie contre le régime ou son allié iranien, l'État hébreu martelant qu'il ne permettrait pas à l'Iran de se servir de la Syrie comme tête de pont contre lui.

Dans un communiqué, fait rare, l'armée israélienne a reconnu avoir attaqué un site de l'armée syrienne d'où des systèmes entrant dans la fabrication d'armes étaient en passe d'être livrés pour le compte de l'Iran au mouvement chiite libanais Hezbollah, bête noire d'Israël.

Malheureusement, la cible n'était pas la bonne et l'avion, qui transportait 15 militaires et membres des forces armées russes, s'est écrasé.

Share