Le milliardaire Yusaku Maezawa premier touriste lunaire de SpaceX en 2023

Share

C'est un voyage qui peut être dangereux, prévient Elon Musk, qui prévoit plusieurs tests non habités avant le lancement réel du voyage en 2023.

La compagnie spatiale américaine SpaceX a annoncé lundi que le milliardaire japonais Yusaku Maezawa, 42 ans, fondateur d'un grand site de mode et collectionneur d'art contemporain, serait son premier passager privé à se rendre autour de la Lune, à bord de la fusée la plus puissante jamais construite.

Yusaku Maezawa parle de son voyage sur la Lune comme du rêve de toute sa vie.

Elon Musk a présenté l'heureux client lors d'une cérémonie à l'intérieur de son usine de fusées au siège de son groupe à Hawthorne, dans l'agglomération de Los Angeles. "Ils auront à créer quelque chose à leur retour sur Terre", a notamment expliqué celui qui, en mars dernier, était fait à Paris, Officier de L'Ordre Arts et Lettres, avant d'ajouter: "Leurs chefs-d'oeuvre inspireront tous les rêveurs qui sommeillent en nous".

Yusaku Maezawa dit avoir payé toutes les places de la future fusée BFR, censée être assez grande pour transporter jusqu'à une centaine de personnes mais qui ne devrait emporter que 6 à 8 personnes pour son premier vol habité. Ce milliardaire nippon figure actuellement à la 799e place du classement Forbes des plus grosses fortunes de ce monde avec une fortune personnelle estimée à 2,9 milliards de dollars. Sa collection inclut des oeuvres de Pablo Picasso, Roy Lichtenstein, Andy Warhol, Alexander Calder ou Jeff Koons.

#dearMoon est le nom du projet porté par Yusaku Maezawa.

L'homme d'affaires se voyait rockeur dans sa jeunesse.

Tout ce qu'Elon Musk, assailli de questions sur Twitter, a laissé filtrer est un drapeau japonais, tweeté en réponse à une personne qui lui demandait s'il était lui-même le passager mystère. Mais sa contribution représente une portion significative du développement de ce projet, dont il a estimé le coût total à environ cinq milliards de dollars. Parmi les catégories possibles: peintre, sculpteur, photographe, musicien, réalisateur, styliste et architecte.

La capacité sera finalement de 100 tonnes, a dit Elon Musk, mais la fusée sera toujours capable d'atteindre la Lune et, un jour, Mars.

Il faut relever que seuls 24 Américains, tous hommes et blancs ont eu à faire le tour de la Lune. "Il nous a choisis", s'est félicité le fantasque fondateur de SpaceX, également patron du constructeur automobile Tesla.

Alors que la concurrence met à mal le désir de suprématie d'Elon Musk dans la niche de la voiture électrique de luxe, l'excentrique patron américain détourne une nouvelle fois l'attention. Gwynne Shotwell, président de SpaceX, espère ainsi que la fusée fera ses premiers sauts de puce fin 2019. Il sera le premier, à bord de la Big Falcon Rocket, à voyager vers la Lune.

De la réussite de ces tests dépendra la tenue du calendrier de 2023. Pour rappel, Elon Musk a par le passé laissé entendre que développer la BFR coûterait environ 5 milliards de dollars.

Share