Le chanteur marocain Saad Lamjarred, soupçonné de viol, écroué

Share

Le chanteur marocain Saad Lamjarred, mis en examen fin août pour viol, a été placé en détention ce mardi 18 septembre, sur décision de la cour d'appel d'Aix-en-Provence après que le parquet de Draguignan (Var) a fait appel de son placement sous contrôle judiciaire.

Le mois dernier, une nouvelle plainte pour agression avait été déposée par une femme à Saint-Tropez, mais le chanteur, qui conteste les faits, avait été remis en liberté après le paiement d'une caution de 150.000 euros. Quelques proches l'attendaient devant la porte.

"C'est une décision très décevante". "Il a démontré par le passé qu'il honore toujours les rendez-vous judiciaires", ajoutant qu'il tentera d'obtenir la libération de son client puis " démontrer qu'il est innocent ".

La star marocaine, dont les clips ont été visionnés des millions de fois sur internet, est visée par plusieurs enquêtes pour des faits similaires. En octobre 2016, à Paris, il avait été mis en examen pour "viol aggravé" et "violences volontaires aggravées" et écroué jusqu'en avril 2017. Une autre jeune femme a affirmé avoir été agressée et frappée par Saad Lamjarred à Casablanca.

De source judiciaire, les deux enquêtes à Paris sont closes, selon l'AFP. Le parquet doit encore présenter ses réquisitions, avant la décision des juges d'instruction de le renvoyer ou non en procès.

Saad Lamjarred a également été mis en cause aux États-Unis dans une affaire de viol présumé datant de 2010, mais les poursuites ont été abandonnées, après un règlement à l'amiable avec la victime.

Share