Des employés détourneraient des informations de vente — Amazon

Share

"Les employés d'Amazon, principalement avec l'aide d'intermédiaires courtiers, proposent des données internes et d'autres informations confidentielles qui peuvent donner un avantage aux commerçants indépendants qui vendent leurs produits sur le site, selon les vendeurs qui ont reçu et acheté les données, ainsi que les courtiers qui les fournissent", explique le Wall Street Journal citant des sources proches du dossier. C'est pour cette raison que certains vendeurs demanderaient à des employés de la firme, en échange d'une somme d'argent, de leur transmettre les e-mails des clients qui ont laissé un commentaire négatif sur la plateforme.

Pour ce faire, le vendeurs rentreraient en relation avec les salariés d'Amazon via la messagerie chinoise WeChat en passant par des intermédiaires spécialisés dans cette mise en relation.

L'affaire est grave pour Amazon qui enquête sur des salariés qui auraient monnayé des données confidentielles. "Le Wall Street Journal a révélé que le géant du commerce en ligne américain enquête sur la revente par plusieurs de ses employés de données personnelles clients".

Selon le rapport de WSJ, ces employés d'Amazon fourniraient aux vendeurs les adresses électroniques des clients ayant laissé des critiques négatives sur leurs produits.

L'enquête lancée par Amazon fait suite à la découverte d'une preuve interne en mai dernier, portée à la connaissance du vice-président des marketplaces d'Amazon à l'international, Eric Broussard.

Soulignant que les employés sont tenus de respecter des règles commerciales et déontologiques internes très strictes, une porte-parole a indiqué que le groupe disposait "de systèmes sophistiqués pour limiter et contrôler l'accès aux informations".

"Selon le porte-paroles d'Amazon", nous imposons à nos employés des normes éthiques élevées et quiconque enfreint notre Code fait face à des mesures disciplinaires, notamment des licenciements et des sanctions légales et pénales potentielles. Nous avons une tolérance zéro vis-à-vis de ceux qui abusent de nos systèmes et s'il s'avère que certains se livrent à ce type de pratique, nous prendrons des mesures rapides à leur encontre.

Share