Plus que quelques heures pour modifier votre taux personnalisé

Share

Voici quelques-unes de ces questions et ses réponses.

Pour la mise en place réelle du prélèvement à la source, les contribuables ont encore du temps. Vous ne risquez donc plus de payer un impôt fort, alors que votre revenu a baissé. Vous pouvez aussi choisir l'option pour que votre taux personnalisé ne soit pas transmis à votre employeur. Les contribuables français ont en effet jusqu'à samedi 15 septembre minuit pour choisir.

Quels sont les taux possibles?

Pour rappel, le taux personnalisé de chaque foyer fiscal a été communiqué lors de la télédéclaration, au printemps dernier, ou à loccasion de la réception des avis dimposition. Ainsi, par exemple, les foyers fiscaux particuliers, qui n'étaient pas imposés avant la réforme, ne le seront pas avec le nouveau mode de prélèvement. Selon Le Parisien, Bercy est entré en contact avec plusieurs éditeurs de logiciels de paie afin qu'ils préparent des bulletins de paie " pédagogiques " qui seront déployés dans de nombreuses entreprises dès le mois d'octobre.

Le gouvernement est en pleine préparation pour le lancement prochain du prélèvement à la source qui se fera le 1er janvier 2019. Si vous êtes mensualisés, votre séquence de trésorerie sera toujours au moins aussi favorable que celle que vous connaissez avec vos crédits d'impôts. "Que l'on paye nos impôts avant ou après, pour moi cela revient au même", poursuit cette retraitée. Il en est de même pour les couples avec enfant percevant des salaires quasiment similaires, car ce taux ne tient pas compte des écarts de revenus au sein d'un même foyer.

L'administration vous a normalement informé, par courrier, du taux d'imposition qu'elle compte vous appliquer à partir de janvier.

Pourquoi ne pas avoir fait une réforme fiscale d'ampleur?

Les informations concernant le prélèvement à la source sont ensuite précisées sur deux nouvelles lignes. Vous ne paierez d'ailleurs jamais un euro de plus d'impôt à cause du prélèvement à la source. La direction des finances publiques avait au départ annoncé que la date limite serait le 15 septembre. C'est la DGFIP qui va calculer un taux, qui sera envoyé à votre verseur de revenu.

Share