En Caroline du Nord, "l’ouragan ravage notre Etat"

Share

" Une femme et son bébé ont été tués lorsqu'un arbre est tombé sur leur maison". Blessé, le père de famille a été hospitalisé.

"Ils sont là, ils font face à beaucoup de stress. Nous avons pu sauver l'une des victimes ", a déclaré Buddy Martinette, chef des pompiers de la ville, aux journalistes.

Une autre femme, qui était souffrante, est décédée car les secours n'ont pas pu parvenir jusqu'à elle à cause des arbres bloquant les rues, selon une porte-parole du comté de Pender.

Mais le gouverneur de Caroline du Nord (sud-est), l'Etat le plus durement frappé, a mis en garde contre ce type de comportement.

Florence a toutefois faibli en intensité dans l'après-midi et a été rétrogradé en tempête tropicale, avec des vents mesurés à 100 km/h, selon le bulletin du NHC diffusé à 23h (03h GMT). "Nous sommes encore en plein dans la tempête et, si elle ne vous a pas atteints, elle le fera", a-t-il mis en garde.

Après être entrée sur le continent, Florence a endommagé des immeubles, inondé des villes entières et privé de courant plus de 900 000 résidences et commerces.

Après la submersion des zones côtières, les rivières de la région devraient frôler voire atteindre des niveaux de crue records qui vont inonder l'intérieur des terres, selon les météorologistes. Au moins quatre personnes sont mortes, selon des sources officielles et les médias locaux, depuis que l'œil de l'ouragan a touché terre, vendredi matin.

Le niveau des rivières devrait continuer à augmenter dans les jours à venir, même après que la pluie aura cessé, selon le gouverneur Cooper. Dans la ville portuaire de Wilmington, en Caroline du Nord, des arbres ont été déracinés, des panneaux renversés et des vitres brisées sous la force du vent et des trombes d'eau.

L'ouragan a encore ralenti sa course, à 17 km/h, ce qui le rend d'autant plus dangereux à son arrivée sur la terre ferme puisqu'il déchargera ses pluies torrentielles sur les mêmes régions pendant de longues heures, accentuant le risque d'inondations.

À 17 h samedi, le centre de Florence se trouvait à 95 kilomètres à l'ouest de Myrtle Beach, en Caroline du Sud, et se déplaçait vers l'ouest à une vitesse de 4 kilomètres à l'heure.

Environ 1,7 million d'habitants ont été sommés de se mettre à l'abri, loin du littoral, la plupart dès mardi.

Certains Américains évacuent tandis que d'autres se réapprovisionnent pour retourner se barricader chez eux, allant à l'encontre de toutes les dernières consignes de sécurité.

Et certaines zones inondées sont trop dangereuses pour que "nos secouristes interviennent ", a expliqué Jeff Byard, responsable de l'Agence fédérale de gestion des urgences (Fema), qui a mobilisé 1200 personnes pour les opérations de recherche et de secours. De nombreux centres d'accueil, pourvus en eau et en nourriture, ont également été mis en place dans cet Etat ainsi qu'en Caroline du Nord et en Virginie.

Share