Quand un ministre luxembourgeois s'énerve contre Matteo Salvini à propos de l'immigration

Share

Jean Asselborn, également Ministre des affaires étrangères de l'Union Européenne a réagi alors que Matteo Salvini, du parti d'extrême droite La Ligue, prenait la parole sur la question de l'immigration.

"J'ai une perspective complètement différente". Il évoque ensuite une jeunesse africaine qui "remplace" la jeunesse européenne, avant de citer le cas luxembourgeois. Je vois les choses tout à fait différemment (...) Je suis payé par les citoyens pour faire en sorte que nos jeunes aient de nouveau des enfants, et non pour déraciner les meilleurs jeunes d'Afrique afin qu'ils viennent remplacer les Européens qui n'ont plus d'enfants... "Mais en Italie, notre besoin, c'est de permettre à nos enfants d'avoir des enfants, et non pas d'avoir de nouveaux esclaves pour remplacer les enfants que nous n'avons pas". Mais Matteo Salvini insiste: "Si au Luxembourg vous avez besoin d'une nouvelle immigration, moi je préfère garder l'Italie pour les Italiens et recommencer à faire des enfants".

En entendant ces propos, son collègue luxembourgeois s'emporte: " Au Luxembourg, cher Monsieur, on avait des dizaines de milliers d'Italiens! "Ils sont venus comme migrants, qui ont travaillé au Luxembourg pour que vous, en Italie, vous ayez de l'argent pour payer pour vos enfants (...) Merde alors" a-t-il lancé. Avant de repartir dans un argumentaire contre les passeurs de migrants, l'homme fort du gouvernement italien réplique simplement: "Quelqu'un de bien éduqué m'aurait laissé terminer mon intervention".

Share