Kabylie : le chanteur Djamel Allam n'est plus

Share

"Je viens de recevoir une triste nouvelle de la part de l'artiste Safy Boutella, que le grand artiste algérien, l'un des maîtres de la chanson kabyle Djamel Allam (71 ans) est décédé après une longue maladie, dans un hôpital parisien", a-t-il annoncé. Le directeur général de l'Office national des droits d'auteur et droits voisins (Onda), Sami Bencheikh El Hocine, a qualifié de "terrible" la disparition de Djamel Allam.

L'ambassadeur de l'Algérie en France, Abdelkader Mesdoua, a exprimé sa "profonde sympathie" aux proches du défunt et à la famille artistique, en rappelant qu'il avait rendu visite en avril dernier à Djamal Allam qui a subi en France des soins contre un cancer. Ce qui a eu un effet incontestable surtout durant les années 70 et 80. Djamel Allam quitte la scène de la chanson kabyle après l'avoir occupé pendant presqu'un demi siècle. Notamment depuis l'édition de son premier album, en 1974, intitulé " Argu " et qui avait fait un grand tabac.

"Natif de la wilaya de Béjaïa, Djamel Allam fait le conservatoire ou il fait ses preuves sous la direction de Sadek Bedjaoui". Suivront d'autres albums dont "Les rêves du vent" en 1978, "Si Slimane" en1981 et "Salimo", sorti quatre ans plus tard. Djamel Allam a aussi joué dans plusieurs films et a composé des musiques de films. J'ai appris avec grande affliction décès du grand artiste algérien et icône de la chanson kabyle Djamel Allam.

Share