L'ex-chef de campagne de Trump plaide coupable, coopérera dans l'enquête russe

Share

Condamné en août dernier pour fraude fiscale et bancaire, l'ancien conseiller de Donald Trump Paul Manafort a annoncé vendredi qu'il plaidait coupable pour association de malfaiteurs contre les États-Unis et entrave à la justice dans le cadre d'un second procès qui doit s'ouvrir la semaine prochaine.

Deux chefs d'inculpation, et non plus sept comme au départ, en vertu d'un accord conclu avec le procureur spécial Robert Mueller qui enquête sur la possible ingérence russe dans l'élection présidentielle américaine de 2016. Il a également accepté de coopérer avec le procureur spécial Robert Mueller. Il semblerait toutefois que pour réduire sa peine au maximum, il ait finalement accepté de plaider coupable et livrer des informations.

Donald Trump nie en bloc et dénonce ce qu'il qualifie de "chasse aux sorcières". En signant cet accord avec la justice, Paul Manafort s'évite un nouveau procès long et coûteux. "Il n'y a absolument aucun lien", a ajouté Sarah Sanders, porte-parole de l'exécutif.

Selon les services de renseignement américain, Moscou a tenté d'influencer la course à la Maison-Blanche en faveur de Donald Trump. M. Manafort, un ex-influent consultant politique, a été reconnu coupable de fraudes fiscale et bancaire liées aux dizaines de millions de dollars tirées de ses activités de conseil auprès de l'ex-président ukrainien Viktor Ianoukovitch.

Share