Fort de son succès, le loto du patrimoine devrait être pérennisé

Share

Plus de 2,5 millions de tickets à 15 euros vendus en dix jours: le bilan de l'opération "Mission patrimoine", du nom du jeu à gratter dont les bénéfices vont alimenter les caisses de la Fondation du patrimoine, est plus que positif. "Bravo à lui!", a tweeté la Française des jeux.

Présenté par Stéphane Bern lui-même, accompagné de Jean-Pierre Foucault, le tirage du Super Loto "Mission Patrimoine" a eu lieu ce vendredi soir, à 20h55. "Nous sommes déjà assurés de collecter 4 millions d'euros". Interrogé vendredi sur BFMTV, Stéphane Bern a indiqué pour sa part que l'opération va "rapporter au moins 20 millions d'euros". Le JDD vous explique en détail comment l'argent du loto et du ticket à gratter destinés au patrimoine vont être répartis. On est le premier pays visité au monde.

Stéphane Bern, l'inspirateur de ce loto inédit, estime "qu'avec ce succès il sera pérennisé". "Des ruines, si on ne sauve pas le patrimoine?", a lancé l'animateur.

Au total, 270 sites ont été sélectionnés, dont 18 monuments en péril "emblématiques" qui seront aidés en priorité grâce aux futures recettes de ce loto, soit un par région métropolitaine et cinq pour l'outre-mer, représentant les différentes facettes du patrimoine (religieux, industriel.). "(.) c'est notre pétrole", a-t-il souligné.

Stéphane Bern s'était alarmé début septembre des "attaques contre le patrimoine, y compris au sein du gouvernement" et avait menacé de renoncer à sa mission s'il n'était qu'"un cache-misère".

Une allusion, notamment, au projet de loi Elan (sur l'évolution du logement, de l'aménagement et du numérique-NDLR) qui ouvre la possibilité pour les collectivités territoriales de se passer de l'avis conforme des architectes des Bâtiments de France dans le secteur patrimonial. "(.) Respectons les architectes, pas seulement les architectes des Bâtiments de France".

Share