Mademoiselle de Joncquières : "un rêve de petite fille" pour Cécile de France

Share

Emmanuel Mouret et Cécile de France étaient les invités de la "Carte Blanche" d'Hélène Mannarino ce lundi 10 septembre 2018 sur LCI, pour parler de leur premier film d'époque.

"Le scénario de " Mademoiselle de Joncquières " dispose de nombreux points communs avec celui du film dramatique " Les liaisons dangereuses ". Adapté librement du récit de Diderot, extrait de son Jacques le Fataliste et son maître, Mademoiselle de Joncquières chronique la vengeance d'une femme (Cécile de France) contre un marquis libertin (Edouard Baer) qu'elle entraîne dans un piège habile, avec l'aide d'une femme déclassée et de sa ravissante fille (la demoiselle du titre). Il s'agit de leur premier film d'époque. Édouard Baer s'éloigne avec brio de son image de dandy et Alice Isaaz se faufile avec de jolies nuances entre eux, en jeune femme dévoilant tardivement sa complexité. Ce reboot se focalisera sur l'histoire d'une veuve qui est tombée amoureuse du marquis des Arcis.

Si le neuvième film d'Emmanuel Mouret vaut d'être savouré pour cette seule intrigue aussi drôle que machiavélique, rien du reste n'est là pour jouer la figuration: dans des décors impeccables où se scellent des huis-clos particulièrement cinématographiques, chaque dialogue accouche d'une "punchline" à l'élégance formidable.

Share