L’agence du médicament lance une évaluation — Cannabis thérapeutique

Share

A partir d'octobre, des experts de l'Agence nationale de sécurité du médicament (Ansm) se rassembleront au sein d'un comité officiel visant à évaluer "l'intérêt thérapeutique du cannabis pour le traitement de certaines pathologies". Le cannabis à usage médical est aujourd'hui autorisé dans une trentaine de pays, dont les Pays-Bas, le Canada ou encore l'Allemagne. Un article de notre partenaire, Ouest-France.

L'ANSM (l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) vient d'annoncer la création d'un comité qui va évaluer la pertinence de développer en France l'utilisation thérapeutique du cannabis. Le comité devra donc travailler avec des représentants associatifs, des professionnels en santé et en sciences humaines, soit en tant que membres, soit dans le cadre d'auditions. Ses premières conclusions seront communiquées d'ici la fin de l'année.

Les membres de ce comité seront nommés dans les prochaines semaines.

Ces élus et médecins font valoir " l'efficacité du produit dans la gestion de la douleur chronique, les troubles physiques provoqués par les chimiothérapies et les spasmes musculaires liés à la sclérose en plaques ".

Pour le député de la première circonscription de l'Isère Olivier Véran, la France "doit avancer " sur la question du cannabis thérapeutique. Dans les faits, un seul en a bénéficié: le Sativex, spray destiné à soulager des malades atteints de sclérose en plaques. Il a obtenu cette autorisation en janvier 2014 mais n'est toujours pas commercialisé. En juillet dernier elle avait en effet déclaré que l'usage thérapeutique du cannabis était envisageable dans la mesure où il n'y aurait pas de médicaments apportant les mêmes bénéfices.

Share