Adeline Blondieau brise le silence — Johnny Hallyday

Share

Le 20 octobre prochain, l'Hôtel Drouot, à Paris, accueillera sa sixième vente consacrée aux stars de la chanson française.

C'est un amour tumultueux qui unissait Johnny Hallyday et Adeline Blondieau. Johnny, séparé de Nathalie Baye en 1986, a épousé la jeune Adeline lorsqu'elle avait 19 ans. Mais leur histoire prendra définitivement fin un an plus tard. L'ensemble provient d'une boutique du 16e arrondissement de Paris et est estimé entre 1 000 et 1 200 euros. Le prix estimée est compris entre 12 000 et 15 000 euros. En préambule du catalogue de la vente, sera publiée une note rédigée par ses soins, relayée par le site de Gala: "Quand Johnny est mort, j'ai été submergée par une tristesse bien plus grande que je ne m'y attendais". Une robe Versace portée en 1990 lors des Victoires de la musique le 2 février 1991 et surtout sa robe de mariée Nina Ricci porté le 9 juillet 1990. Pour faire mon deuil, je me suis replongée dans l'histoire passionnelle, de presque 10 ans, que nous avions vécue. "J'ai pris le temps de comprendre qui était l'homme que j'avais épousé", écrit Adeline Blondieau dans la préface du catalogue de la vente aux enchères que Closer s'est procurée. J'ai partagé certains souvenirs avec ceux qui l'ont connu.

En effet, comme le révèle Closer, Adeline Blondieau a décidé de mettre aux enchères des objets ayant appartenu à Johnny Hallyday du temps de leur histoire d'amour. Une histoire dont elle ne veut, aujourd'hui, garder que "l'intime". Tout ce qui concerne Johnny, l'idole, tout ce qui faisait de nous des 'personnages' et non des personnes, je le mets aujourd'hui à disposition de son public. "Je ne garde de l'homme que j'ai aimé, il y a plus de 20 ans, que l'intime", a commenté Adeline Blondieau dans un document associé à la vente.

Le père d'Adeline Blondieau, Long Chris propose également 25 lots issus de sa collection personnelle, entre maquette de travail (600/800 euros), portrait du défunt chanteur travaillé dans la tradition des icônes russes (600/800 euros) ou le disque de platine obtenu, en 1990, pour le titre culte Noir c'est noir, évalué entre 2500 et 3000 euros.

Share