Qui sont les conseillers techniques sportifs — Ministère des Sports

Share

Elle a également indiqué qu'Edouard Philippe l'a "assuré de sa volonté d'avoir un budget du sport à la hauteur des enjeux", alors qu'en 2024, Paris accueille les Jeux olympiques.

Le candidat communiste aux élections européennes, par ailleurs adjoint à la mairie de Paris, Ian Brossat a par exemple fustigé la volte-face de la ministre et le "modèle" britannique qui semble poindre dans le Sport français. La lettre de cadrage fixe en effet à environ 450 millions d'euros ce budget pour la loi de finances 2019, en baisse de 30 millions d'euros.

Après un rapport de 2013 de la Cour des comptes dénonçant des " situations confuses ", leur nombre a déjà diminué de 6 %, ce qui n'empêchait pas la Cour début 2018 dans un nouveau rapport de s'étonner " d'agents aux habitudes de travail très autonomes par rapport à la direction des sports ou aux directeurs régionaux chargés des sports, censés être leur autorité de rattachement ". Mais quel est, au juste, le rôle de ces conseillers techniques sportifs? Envoyé le 26 juillet à sa prédécesseur Laura Flessel par Matignon, ce courrier demande au ministère d'"appliquer un schéma d'emplois de moins 1.600 ETP (équivalent temps plein) au cours de la période 2018-2022".

Drôle de baptême du feu pour Roxana Maracineanu. Elle a choisi sa première sortie publique en tant que ministre pour montrer sa détermination à agir. "Je pense que cette annonce est vraiment très brutale et ce ne sont pas les bons mots qui ont été employés", a déclaré ce dimanche Roxana Maracineanu, en marge de la course "La Parisienne".

"Je suis en train de chercher des solutions", a ajouté l'ancienne championne de natation, qui, à son cinquième jour à la tête du ministère, a concédé que le problème lui était "tombé un peu dessus".

La ministre des Sports tiendra un point presse dans la cour de l'Hôtel de Matignon à l'issue de ce rendez-vous.

"Je tiens à réaffirmer qu'aucun des 1.600 CTS évoqués dans le document dont vous avez eu connaissance ne perdra son emploi", a assuré la nouvelle ministre lundi midi avant d'annoncer le lancement d'une "concertation" sur l'"évolution" de la gestion des CTS. Et ce d'autant que les CTS, rémunérés par l'Etat et au nombre de 1.600 justement, sont essentiels au fonctionnement des fédérations sportives, à la fois pour le haut niveau et pour le développement des pratiques.

La nouvelle ministre des sports Roxana Maracineanu aurait sans doute souhaité meilleur contexte pour fêter le retour des Bleus champions du monde au Stade de France. De quoi rassurer Philippe Bana, le président de l'association des directeurs techniques nationaux, qui a exprimé sa "satisfaction" après une rencontre avec la ministre.

Parmi les missions premières des CTS: la détection et la formation des futures stars du sport français.

Concrètement, il s'agirait de transférer aux fédérations sportives les plus riches la gestion de leurs CTS. Le gouvernement élude pour le moment la question, mais le communiqué d'Edouard Philippe ouvre la voie à une telle hypothèse: "L'un des objectifs est de donner plus de responsabilités, de moyens et d'autonomies aux fédérations sportives pour leur permettre de développer le haut niveau, animer le réseau des clubs et associations sportives".

Share