Trump se prépare à taxer 267 milliards $ d'importations chinoises supplémentaires

Share

L'excédent commercial de la Chine avec les États-Unis s'est envolé en août au niveau record de 31,05 milliards de dollars soit 27,3 milliards d'euros, dopé par un bond des exportations du géant asiatique, en dépit de la guerre douanière exacerbée engagée avec Washington. "L'économie de la Chine évolue à un rythme plus lent". Pékin a répliqué à l'identique et a prévenu qu'il pourrait viser encore 60 milliards de dollars de biens américains.

La publication ne devrait pas être de nature à enrayer l'escalade commerciale, à l'heure où le président américain Donald Trump renforce ses attaques contre le déséquilibre des échanges entre les deux puissances.

"Je me montre dur avec la Chine car je dois l'être ", s'est-il justifié vendredi.

Or, la Chine, dont la Maison-Blanche dénonce les "pratiques déloyales " et le "vol de propriété intellectuelle ", importe presque quatre fois moins de biens américains qu'elle n'exporte vers les États-Unis.

Les déclarations de Donald Trump interviennent alors que la période de consultations publiques en vue de taxer 200 milliards de marchandises chinoises supplémentaires à hauteur de 25% s'est achevée jeudi à minuit (04H00 GMT vendredi). "Je déteste dire ça mais (.) il y a encore 267 milliards de dollars (de biens chinois prêts à être taxés) rapidement si je le veux", a déclaré le président au cours d'un point de presse impromptu à bord de son avion Air Force One.

Après avoir répondu coup par coup cet été par des droits douaniers réciproques, le régime communiste promet de nouvelles représailles, mais se trouve à court de munitions.

Washington exige en particulier que Pékin réduise le déficit américain de 200 milliards de dollars en ouvrant davantage son marché. Ce qui fait dire à l'entreprise informatique que les États-Unis seront in fine les plus durement touchés par cette politique de taxes douanières: elles entraîneront une "baisse de la consommation américaine et de la compétitivité", mais aussi une augmentation des prix pour les consommateurs américains.

L'excédent commercial total du pays est resté stable à 27,9 milliards de dollars soit 24,1 milliards d'euros, peu ou prou au même niveau qu'en juillet.

Share